Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
auteur: 
Marcel Smets
aire ivm: 
lieu de référence: 
origine: 
date début: 
Monday, December 22, 2014
date fin: 
Monday, December 22, 2014
nature du doc: 
format du doc: 
rencontre: 
langues du document: 
pays: 
texte: 

Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
 

Un programme de recherches-actions en partenariat avec les villes de Barcelone, Montevideo, Shanghai, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…pour la réalisation de démonstrateurs in situ. Des concours, des ateliers universitaires, des groupes de recherches, des conférences et des manifestations artistiques jusqu’à l’exposition internationale en 2016 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Texte d'orientation thématique, par Marcel Smets

En lançant le programme international et multipartenarial Passages, à destination des professionnels et du grand public, l’Institut pour la ville en mouvement revendique la prise en compte des passages comme maillons essentiels de nos déplacements urbains.
Depuis  2013, un réseau d’experts internationaux se mobilise pour déployer des échanges et des événements scientifiques, culturels et artistiques, ainsi que des concours d’architecture, de design, de cinéma... S’ils ont toujours été présents dans nos villes, sous des formes diverses, pourquoi aujourd’hui plus que jamais ? Comment donner leurs lettres de noblesse à ces articulations essentielles et pourtant souvent délaissées ? Quelles sont les pistes de réflexion, d’innovation de ces petits espaces de mobilités ? Projet de recherche et d’expérimentation interdisciplinaire, il s’appuie sur la réalisation de démonstrateurs de passages concrets et innovants dans différentes villes du monde comme Barcelone, Buenos Aires, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours et São Paulo. 

ACTIONS
▪ Des démonstrateurs concrets  à Barcelone, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo, Tours-St-Pierre-des-Corps… réalisés à la suite  d’appels d’idées, de concours d’architecture et d’urbanisme, d’art, de design de services
▪ Un « club des villes de passages »  autour d’une déclaration d’intention de villes, entreprises, associations afin de favoriser la formation des acteurs de la ville par l’échange d’expériences
▪ Un hub de recherche relié aux expériences locales : des réseaux d’universités, de laboratoires de recherche, d’ateliers pédagogiques travaillent sur les dimensions spécifiques ou locales de Passages, dans les villes proposant des sites démonstrateurs mais aussi à Canton, Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ Un programme culturel et artistique : performances in situ – danse, cinéma, arts plastiques – concours de films courts en Afrique,…
▪ Des workshops, rencontres, conférences et un colloque de clôture international interdisciplinaires
▪ Une exposition internationale itinérante avec la présentation des sites démonstrateurs, des témoignages d’innovation, des productions artistiques
▪ Des publications : catalogue de l’exposition, cahiers thématiques, le site web

texte version anglaise: 

Passages, transitional spaces for the 21st century
An action-research program in partnership with the cities of Barcelona, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…for the construction of in situ « demonstration » passages. Competititions, academic worshops, research groups, lectures and artistic events culminating in the international exhibition 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Thematic text of the programme, by Marcel Smets

Action-research project in partnership with the cities of Barcelona, Buenos Aires, Montevideo, Santiago, Shanghai, Toronto, Tours, Valparaiso… for the implementation of demonstration projects, academic exchanges and architectural and cultural events.A network of international experts work together to develop research and scientific, cultural and artistic events and to launch competitions in architecture, design, shorts movies... 

ACTIONS
▪ Several active test projects on demonstration sites in Barcelona, Paris, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo,  Tours, Sao Paulo,  Bogotá,  Bologna… based on call for ideas, competition of architecture, town planning, art, design…
▪ Passage cities club based around a declaration of intent by cities, companies and voluntary bodies, in order to help educate urban representatives through the exchange of experience.
▪ A Research hub linked to local experiments: networks of universities, research centers, educational workshops will explore the specific local dimensions of the passage, in the cities that propose demonstration sites, but also in Guanzhou , Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ A Cultural and artistic program: in-situ performances – dance, cinema, visual arts – short films competitions…
▪ Workshops, seminars, conferences and an international closing colloquium  from a multidisciplinary perspective
▪ An International traveling exhibition with a presentation fo the demonstration sites, experiences of innovation, artistic productions
▪ Publications: exhibition catalogue, thematic dossiers

doc ref: 
Yes
texte de référence: 
0

doc_header

Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
français

Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
 

Un programme de recherches-actions en partenariat avec les villes de Barcelone, Montevideo, Shanghai, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…pour la réalisation de démonstrateurs in situ. Des concours, des ateliers universitaires, des groupes de recherches, des conférences et des manifestations artistiques jusqu’à l’exposition internationale en 2016 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Texte d'orientation thématique, par Marcel Smets

En lançant le programme international et multipartenarial Passages, à destination des professionnels et du grand public, l’Institut pour la ville en mouvement revendique la prise en compte des passages comme maillons essentiels de nos déplacements urbains.
Depuis  2013, un réseau d’experts internationaux se mobilise pour déployer des échanges et des événements scientifiques, culturels et artistiques, ainsi que des concours d’architecture, de design, de cinéma... S’ils ont toujours été présents dans nos villes, sous des formes diverses, pourquoi aujourd’hui plus que jamais ? Comment donner leurs lettres de noblesse à ces articulations essentielles et pourtant souvent délaissées ? Quelles sont les pistes de réflexion, d’innovation de ces petits espaces de mobilités ? Projet de recherche et d’expérimentation interdisciplinaire, il s’appuie sur la réalisation de démonstrateurs de passages concrets et innovants dans différentes villes du monde comme Barcelone, Buenos Aires, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours et São Paulo. 

ACTIONS
▪ Des démonstrateurs concrets  à Barcelone, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo, Tours-St-Pierre-des-Corps… réalisés à la suite  d’appels d’idées, de concours d’architecture et d’urbanisme, d’art, de design de services
▪ Un « club des villes de passages »  autour d’une déclaration d’intention de villes, entreprises, associations afin de favoriser la formation des acteurs de la ville par l’échange d’expériences
▪ Un hub de recherche relié aux expériences locales : des réseaux d’universités, de laboratoires de recherche, d’ateliers pédagogiques travaillent sur les dimensions spécifiques ou locales de Passages, dans les villes proposant des sites démonstrateurs mais aussi à Canton, Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ Un programme culturel et artistique : performances in situ – danse, cinéma, arts plastiques – concours de films courts en Afrique,…
▪ Des workshops, rencontres, conférences et un colloque de clôture international interdisciplinaires
▪ Une exposition internationale itinérante avec la présentation des sites démonstrateurs, des témoignages d’innovation, des productions artistiques
▪ Des publications : catalogue de l’exposition, cahiers thématiques, le site web

Passages, transitional spaces for the 21st century
An action-research program in partnership with the cities of Barcelona, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…for the construction of in situ « demonstration » passages. Competititions, academic worshops, research groups, lectures and artistic events culminating in the international exhibition 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Thematic text of the programme, by Marcel Smets

Action-research project in partnership with the cities of Barcelona, Buenos Aires, Montevideo, Santiago, Shanghai, Toronto, Tours, Valparaiso… for the implementation of demonstration projects, academic exchanges and architectural and cultural events.A network of international experts work together to develop research and scientific, cultural and artistic events and to launch competitions in architecture, design, shorts movies... 

ACTIONS
▪ Several active test projects on demonstration sites in Barcelona, Paris, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo,  Tours, Sao Paulo,  Bogotá,  Bologna… based on call for ideas, competition of architecture, town planning, art, design…
▪ Passage cities club based around a declaration of intent by cities, companies and voluntary bodies, in order to help educate urban representatives through the exchange of experience.
▪ A Research hub linked to local experiments: networks of universities, research centers, educational workshops will explore the specific local dimensions of the passage, in the cities that propose demonstration sites, but also in Guanzhou , Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ A Cultural and artistic program: in-situ performances – dance, cinema, visual arts – short films competitions…
▪ Workshops, seminars, conferences and an international closing colloquium  from a multidisciplinary perspective
▪ An International traveling exhibition with a presentation fo the demonstration sites, experiences of innovation, artistic productions
▪ Publications: exhibition catalogue, thematic dossiers

project_body

Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
 

Un programme de recherches-actions en partenariat avec les villes de Barcelone, Montevideo, Shanghai, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…pour la réalisation de démonstrateurs in situ. Des concours, des ateliers universitaires, des groupes de recherches, des conférences et des manifestations artistiques jusqu’à l’exposition internationale en 2016 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Texte d'orientation thématique, par Marcel Smets

En lançant le programme international et multipartenarial Passages, à destination des professionnels et du grand public, l’Institut pour la ville en mouvement revendique la prise en compte des passages comme maillons essentiels de nos déplacements urbains.
Depuis  2013, un réseau d’experts internationaux se mobilise pour déployer des échanges et des événements scientifiques, culturels et artistiques, ainsi que des concours d’architecture, de design, de cinéma... S’ils ont toujours été présents dans nos villes, sous des formes diverses, pourquoi aujourd’hui plus que jamais ? Comment donner leurs lettres de noblesse à ces articulations essentielles et pourtant souvent délaissées ? Quelles sont les pistes de réflexion, d’innovation de ces petits espaces de mobilités ? Projet de recherche et d’expérimentation interdisciplinaire, il s’appuie sur la réalisation de démonstrateurs de passages concrets et innovants dans différentes villes du monde comme Barcelone, Buenos Aires, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours et São Paulo. 

ACTIONS
▪ Des démonstrateurs concrets  à Barcelone, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo, Tours-St-Pierre-des-Corps… réalisés à la suite  d’appels d’idées, de concours d’architecture et d’urbanisme, d’art, de design de services
▪ Un « club des villes de passages »  autour d’une déclaration d’intention de villes, entreprises, associations afin de favoriser la formation des acteurs de la ville par l’échange d’expériences
▪ Un hub de recherche relié aux expériences locales : des réseaux d’universités, de laboratoires de recherche, d’ateliers pédagogiques travaillent sur les dimensions spécifiques ou locales de Passages, dans les villes proposant des sites démonstrateurs mais aussi à Canton, Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ Un programme culturel et artistique : performances in situ – danse, cinéma, arts plastiques – concours de films courts en Afrique,…
▪ Des workshops, rencontres, conférences et un colloque de clôture international interdisciplinaires
▪ Une exposition internationale itinérante avec la présentation des sites démonstrateurs, des témoignages d’innovation, des productions artistiques
▪ Des publications : catalogue de l’exposition, cahiers thématiques, le site web

Passages, transitional spaces for the 21st century
An action-research program in partnership with the cities of Barcelona, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…for the construction of in situ « demonstration » passages. Competititions, academic worshops, research groups, lectures and artistic events culminating in the international exhibition 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Thematic text of the programme, by Marcel Smets

Action-research project in partnership with the cities of Barcelona, Buenos Aires, Montevideo, Santiago, Shanghai, Toronto, Tours, Valparaiso… for the implementation of demonstration projects, academic exchanges and architectural and cultural events.A network of international experts work together to develop research and scientific, cultural and artistic events and to launch competitions in architecture, design, shorts movies... 

ACTIONS
▪ Several active test projects on demonstration sites in Barcelona, Paris, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo,  Tours, Sao Paulo,  Bogotá,  Bologna… based on call for ideas, competition of architecture, town planning, art, design…
▪ Passage cities club based around a declaration of intent by cities, companies and voluntary bodies, in order to help educate urban representatives through the exchange of experience.
▪ A Research hub linked to local experiments: networks of universities, research centers, educational workshops will explore the specific local dimensions of the passage, in the cities that propose demonstration sites, but also in Guanzhou , Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ A Cultural and artistic program: in-situ performances – dance, cinema, visual arts – short films competitions…
▪ Workshops, seminars, conferences and an international closing colloquium  from a multidisciplinary perspective
▪ An International traveling exhibition with a presentation fo the demonstration sites, experiences of innovation, artistic productions
▪ Publications: exhibition catalogue, thematic dossiers

random_docs_from_meta

body project by project name

projet:
The street belongs to all...of us!

Existe-t-il aujourd’hui d’autres manières de co-habiter, de co-circuler et de partager la rue  ? Rassembler plutôt que séparer  ?
On y circule, on y vit, on y travaille, on s’y expose, parfois on s’y bouscule voire on s’y cogne ; innombrables pratiques qui se croisent et s’interceptent, faisant tour à tour de la rue un lieu de rencontres et de conflits  : le meilleur  et le pire !
Et dans toutes les villes du monde, les mêmes questions  : à quoi et à qui servent les rues  ? À qui appartiennent-elles  ? Qui décide, contrôle, surveille  ? Comment concilier toutes les vitesses, tous les modes de déplacement, les besoins des habitants et ceux des passants, des commerçants...  ? Comment les rendre lisibles, fluides, conviviales  ?
Jusqu’où la publicité, le business, la liberté d’expression, l’art peuvent-ils s’y exprimer, voire s’en emparer ?

Une exposition, un catalogue, des rencontres internationales, des ouvrages en chinois, portugais, espagnol, en partenariat avec des entreprises, des universités, des villes, des organismes culturels et des artistes...
Cette exposition créée par l'Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën en 2007 à Paris explore les villes des cinq continents, à travers un spectacle audiovisuel, des témoignages, des illustrations et des questionnements, des projets d’architecture et d’urbanisme, et plus d’une centaine de photographies issues des grandes agences de presse internationales.
Traduite dans plusieurs langues, elle a été présentée depuis dans une quinzaine de grandes villes et capitales du monde  : Shanghai, Pékin, Montréal, Toronto, Buenos Aire, Lima, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Bogota, Santiago du Chili, Caen, Lisbonne, Barcelone...

Une exposition sous le commissariat général de François Ascher (1946-2009) et Mireille Apel-Muller ; et les commissariats thématiques de Didier Rebois, Eric Charmes et François Bellanger

Diaporama
www.larueestatous.com

These days, aren't there other ways to cohabit, to co-travel and to share the street? Ways to unite rather than separate?
The street is somewhere we walk, live, work, parade, sometimes jostle, sometimes even collide – a multitude of activities that intersect and intercept, making it a place of encounter and of conflict: for better and for worse! And in all the cities of the world, the same questions: who and what are the streets for? Who do they belong to? Who decides, controls, oversees? How can we reconcile all the speeds, all the forms of transportation, the needs of residents and passersby, of shopkeepers...? How can we make them interpretable, fluid, friendly? How much should advertising, business, freedom of expression, art, be able to express themselves in the street, take possession of the street?

An exhibition, a catalogue, international conferences and workshorps, publications in Chinese, Spanish, English, Portuguese…, in partnership with private and public sector, universities, cities, cultural and artistic world Starting its international tour in Paris in 2007, this City on the Move Institute/PSA Peugeot Citroën exhibition explores the cities of the five continents through an audiovisual spectacle, personal stories, illustrations and explorations, architectural and urban design projects, and more than a hundred photographs from the big international press agencies. The Exhibition staged a 4 different versions in 15 cities: Paris, Shanghai, Buenos Aires, Toronto, Pékin, Santiago de Chile, Rio de Janeiro, Montréal, Rosario, Bogota, Barcelona, Lisbonne, Lima, São Paulo, Caen

Chief curators : François Ascher (1946-2009) and Mireille Apel-Muller
Theme curators : Didier Rebois, Eric Charmes, François Bellanger

Slideshow
www.larueestatous.com

projet:
Architecture on the move! Cities and mobilities

Traduite en cinq langues, produite en 4 versions, l'exposition a parcouru des milliers de kilomètres, faisant étape dans plus de vingt cinq villes, présentée sur quatre continents. Europe, Chine, Amérique Latine…Tour du monde d’un succès démarré en 2002 au Mondial de l’Automobile à Paris.
Diaporama

Par la réalisation de cette exposition itinérante et d’un catalogue, l'Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën participe à la promotion de réalisations et de projets architecturaux et urbains en Europe et dans le monde qui pensent et organisent la ville de tous les mouvements, qui les rendent tout à la fois possibles, compatibles et complémentaires, qui concilient durablement des commodités, des fonctionnalités et des esthétiques multiples.

L’exposition met l’accent sur d’authentiques facilités de la ville imaginées par les équipes d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes. Une nouvelle génération de parkings, de ponts, de gares, de bureaux, de centres commerciaux, et même de ronds-points est ainsi en train de voir le jour. Elle démontre que plaisir et confort ne sont pas antinomiques de pérennité et sécurité. C’est une invitation au voyage – comme à la promenade - en territoire de modernité, pour redécouvrir des mots ( avec les concepts architecturaux qui les sous-tendent) aussi simples que parcourir, traverser, franchir, accéder, changer, échanger, stationner, résider… L’autre ville, en somme.

Une exposition sous le commissariat de Francis Rambert, Didier Rebois, François Ascher (1946-2009)

Shown on four continents and translated into five languages, the ‘Architecture on the Move! Cities and Mobilities’ Exhibition proves that urban mobilities are universal.
Slideshow

Why should our loci of movement not be civic spaces, places that promote ease of being? The Institut pour la ville en mouvement (City on the Move Institute) has chosen in 2003 to draw attention to the vital issue of the quality of city life. Real improvements to the city have been created by teams of architects, planners, landscapers in different cities around the world … A new generation of car parks, bridges, stations, offices, shopping centres, and even roundabouts … is emerging.

The originality of the projects on show, whether planned or completed, proves that there is no contradiction between pleasure and comfort, durability and safety. It is an invitation to travel – to take a stroll – through a land of modernity, to rediscover words (along with their underlying architectural concepts) as basic as walk, cross, access, change, exchange, park, live… in short, to rediscover the real city.

Exhibition curators : Francis Rambert, Didier Rebois, François Ascher (1946-2009)

projet:
Climate change, urban mobilities and Cleantech

Un programme d’auditions publiques,
Pour contribuer autrement au débat sur les enjeux de la mobilité et de l’énergie dans le contexte du changement climatique, à l’heure où les bilans imputent aux transports un tiers des émissions à effet de serre.

L’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a organisé en 2009 et 2010 un programme d’auditions publiques, animées par un groupe d’experts européens (universitaires, entreprises, collectivités locales, spécialistes de l’environnement, de l’innovation, des technologies nouvelles, des politiques publiques, économistes…).
L’objectif de ce programme était d’explorer comment les États-Unis, « pays de toutes les mobilités », abordent aujourd’hui les enjeux de la mobilité et de l’énergie dans le contexte du changement climatique, en particulier en suscitant et en soutenant le développement des technologies « propres » ou « vertes ».

Quelles spécificités (urbaines, économiques, culturelles, sociologiques, institutionnelles et politiques) sont à prendre en compte ? Quel rôle jouent les villes, les États, l’État fédéral ? Quelles places respectives sont accordées à la problématique énergétique et à la perspective du changement climatique ? Quels modes spécifiques d’intervention publique existe-t-il aux États-Unis et en quoi peuvent-ils contribuer à développer l’innovation technologique dans le domaine de l’environnement et participer à la construction de nouveaux marchés ? Quelles conséquences ces « nouvelles frontières » peuvent-elles avoir sur les dynamiques urbaines et les mobilités urbaines ?

Ces débats publics entre experts américains et européens visaient à produire une meilleure connaissance des approches américaines sur le sujet, et du potentiel des industries et technologies Cleantech, à participer à la diversification des approches et à la confrontation des avis, à contribuer à alimenter le débat en France, et plus modestement dans d’autres pays, à mieux identifier les enjeux et les possibilités d’actions, aussi bien publiques, organisationnelles qu’industrielles.

En savoir plus et voir les vidéos des conférences

For a new kind of contribution to the debate on mobility issues and energy in the context of climate change, At a time when assessments attribute one third of greenhouse gas emissions to transportation. Public hearings

The Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën (City on the Move Institute) conducted in 2009/2010 a program of public hearings, led by a group of European experts (academics, businesses, local authorities, specialists in the environment, innovation, new technologies and public policy, economists, etc.).
The aim of this program was to explore how the USA – the ultimate nation of mobility – is currently dealing with the challenges of mobility and energy within the context of climate change, in particular by promoting and supporting the development of “clean” or “green” technologies.

What specific factors (urban, economic, cultural, sociological, institutional and political) need to be taken into account? What role is played by the cities, the states, the federal government? What respective weight is given to the question of energy and the prospect of climate change? What specific forms of public intervention exist in the USA? In what way can they contribute to the development of technological innovation in the environmental sphere and to the construction of new markets? What repercussions may these “new frontiers” have for urban dynamics and urban mobility?

The purpose of these public debates between American and European experts is to obtain a better understanding of US approaches to the subject and of the potential of Cleantech industries and technologies to foster a diversification of approaches and of views, to contribute to the debate in France – and as far as possible in other countries – and to identify the issues and potential for action, whether public, organizational or industrial.

projet:
Competition

Pour identifier les expériences les plus originales en matière de mobilité urbaine, inciter à inventer des solutions nouvelles, sensibiliser les jeunes professionnels de demain aux enjeux culturels, économiques, sociaux , urbanistiques et organisationnels du mouvement dans la ville, l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën organise depuis 2001 des concours internationaux pour les étudiants.

 

Architecture et urbanisme, journalisme, cinéma, photo, design, sciences politiques, ingénierie..., toutes les disciplines sont convoquées pour contribuer aux explorations de l’IVM.

In order to identify the most original experiments in urban mobility, to encourage people to devise new solutions, to make tomorrow’s young professionals aware of the cultural, economic, social, urbanistic and organisational challenges of mobility in the city, IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] organises since 2001 international student competitions.

 

Architecture and urbanisme, journalism, cinema, photography, design, political science, engineering…, all disciplines have a contribution to make to IVM’s explorations.

projet:
The Making of Movement

La Fabrique du mouvement :  Qu’est-ce qui fait courir l’action publique en matière de mobilité
urbaine  ?

Diaporama

Dans des métropoles de plus en plus étendues aux fonctionnements de plus en plus complexes, les mobilités urbaines posent des problèmes majeurs. Les politiques et les projets visant à y faire face se construisent dans des interactions d’acteurs sur des scènes de débats diverses qui portent des valeurs, des intérêts, des logiques institutionnelles différentes  : les pouvoirs publics nationaux et métropolitains, les habitants, les lobbies, les experts, les médias…

Alors, qu’est-ce qui fait courir l’action publique en matière de mobilité urbaine  ? : la tyrannie de l’urgence  ? Des cauchemars à éviter  ? La protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique  ? La compétition des métropoles dans un monde global  ? La qualité de la vie des habitants  ? L’utopie d’une ville rêvée  ? Le besoin constant de modernisation  ? La puissance des acteurs établis de longue date  ? L’atmosphère particulière de chaque ville, son rapport à l’avenir, au progrès  ? Le savoir des experts  ? ... Mais aussi qu’est ce qui ne fait pas courir l’action publique  ? Pourquoi des problèmes, parfois graves, n’arrivent-ils jamais à être sur le haut de l’agenda  ? Pourquoi des innovations restent-elles longtemps ignorées  ? Pourquoi certaines catégories de populations n’arrivent pas à faire entendre leur voix  ? ▪ Recherche collaborative internationale structurée dans une dizaine de pays (30 cas, 10 villes, 3 continents)

Enquête auprès de 700 étudiants de 14 villes du monde sur leurs rêves pour la ville de demain : Diaporama
▪ Analyses spécifiques de controverses et projets par des jeunes chercheurs
▪ Témoignages d’élus et d’experts

Une plateforme collaborative : www.movemaking.com 
▪ Des films, vidéos et interview
Une conférence internationale à Paris, les 26 et 27 mars 2012
Le dossier complet des travaux

Une recherche internationale et un colloque en mars 2012 pilotés par l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën avec ses chaires Chine et Amérique latine, et par la Fabrique de la Cité, en partenariat avec l’Université Paris-est, avec le soutien de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France et la Caisse des dépôts et consignations pour la recherche, avec la participation de la Fnau (fédération nationale des agences d’urbanisme). Action financée par la Région Ile-de-France.

The Making of Movement.what is it that drives public action on urban mobility issues?
Slideshow 

As cities grow ever larger and their operations ever more complex, urban mobilities have become a source of major problems. The policies and plans designed to tackle these problems arise out of interactions between parties in different arenas, characterised by different values, interests and institutional dynamics: national and municipal authorities, citizens, lobbyists, experts, the media…

So what is it that drives public action on urban mobility issues? The tyranny of crisis ? The need to avoid catastrophe ? Environmental concerns and the resistance to global warming ? The competition between cities in a global world ? The quality of life of citydwellers ? The utopia of a dream city ? The unending need for modernisation ? The entrenched power of the protagonists ? Each city’s particular atmosphere, its relation to the future, to progress ? The knowledge of experts ? ... But also, what is it that impedes public action? Why is it that some problems, albeit serious problems, never reach the top of the agenda? Why do innovations continue to be neglected? Why do certain categories of the population never get their voices heard? ▪ A structured international research programme across some 10 countries ( 30 cases, 10 cities, 3 continents)

A survey of the world’s students ( 700 students, 14 cities) on their dreams for the city of tomorrow : Slideshow
▪ Specific analyses on controversies and projects by young researchers
▪ Personal views from politicians and experts

A collaborative online platform: www.movemaking.com 
Films, interviews
An international conference, Paris, March 26-27, 2012

 

An international research programme and conference in march 2012 headed by IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] with its China and Latin America chairs, and by Fabrique de la Cité, in partnership with Paris East University and with the support of the Ile-de-France Institute of Planning and Urbanism and the Caisse des Dépôts et Consignations Research Institute, with the participation of Fnau (National Federation of Planning Agencies). Initiative funded by the Ile-de-France Region).

projet:
Urban mobility for the blind and partially sighted

Parce que la vie quotidienne nécessite de plus en plus de pouvoir se déplacer, le droit à la mobilité est devenu un droit « générique » qui conditionne la mise en oeuvre des droits au domicile, au travail, à l’éducation et à la culture, aux loisirs, à la santé, l’Institut pour la ville en mouvement a lancé, dès sa création , diverses actions en partenariat pour aider les personnes aveugles et malvoyantes à se déplacer en ville de façon autonome.
Diaporama

 

▪ HOMÈRE, Démonstrateur de canne virtuelle (Haptique) pour l’exploration par les aveugles de sites urbains représentés en 3D. Ce système haptique opère sur une maquette virtuelle pour explorer et reconnaître son environnement. Il permet de se représenter des lieux complexes par le toucher et le son afin d’y simuler des parcours en prévision des déplacements réels.
Il a été réalisé par l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën avec Ondim en partenariat avec le CEA. Présenté en 2002 à la Cité des Sciences et de l’Industrie dans le cadre du colloque Braillenet et Technologies, le développement n’a pu être poursuivi faute de financements complémentaires.

 

Des séminaires internatinaux  sur les usages des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour l’aide au déplacement des aveugles (à la Cité des Sciences et de l’Industrie-2001 et 2003).

 

Une étude en 2003 pour évaluer et améliorer l’accessibilité aux non-voyants des sites Internet de la RATP, du Comité régional du tourisme de l’Île-de-France, du Comité départemental du tourisme de Seine-Saint-Denis, de Pariscope ( site d’information culturelle).

 

Des tables d'orientation dans les stations de métro : réalisées en partenariat avec la RATP, avec le soutien du STIF et de la Région Ile-de-France, ce sont des plans de quartier en relief des quartiers qui environnent les stations de métro Porte de Pantin, Porte de la Villette (desserte de la Cité des Sciences) et Saint-Denis Basilique. Installées en 2005, elles visent à aider les personne saveugles et malvoyantes à disposer d’informations tactiles à la sortie des stations, tant sur le quartier que sur l’accès aux sites culturels voisins.

 

Les atlas des transports publics d'Ile-de-France : des plans en relief, grands caractères et sonores des transports publics en Ile-de-France (2008). Les aveugles et malvoyants sont aujourd’hui handicapés non seulement tout au long de leurs déplacements, mais aussi dans la phase amont de recherche d’informations qui précède le voyage et le rend possible. C’est pour faciliter cette phase de préparation au voyage et de représentation des territoires que ces projets ont été conçus.

Because day-to-day life increasingly demands the ability to move around, the right to mobility has become a “generic” right which underpins other basic rights, such as housing, employment, education and culture, leisure, health… That is why, since its creation five years ago, City on the Move Institute has launched an array of projects to help blind and partially sighted people to move around the city without help.
Slideshow

 

HOMERE, Prototype Virtual (Haptic) Stick to help blind people explore 3-D representations of urban sites. Homère is a haptic system with which blind people can explore and recognise their surroundings using a virtual model. It provides a way of building up an internal picture of complex places through touch and sound, to simulate itineraries when planning actual journeys.It was made by IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] with Ondim in partnership with the AEC. Presented in 2002 at the Cité des Sciences et de l’Industrie in Paris during the Braillenet and Technologies conference, its development was halted in the absence of further funding.

 

International  seminars on the uses of the new information and communication technologies to help blind people move around the city (at the Cité des Sciences et de l’Industrie – 2001 and 2003).

 

A study in 2003 to assess and improve blind access to the websites of the RATP, the Île-de-France Regional Tourism Committee, the Seine-Saint-Denis Departmental Tourism Committee, and to Pariscope (cultural information website).

 

Tactile  relief maps in metro stations : developed in partnership with the RATP, and with the support of STIF and Île-de-France, these are tactile relief maps of the neighbourhoods surrounding the Porte de Pantin, Porte de la Villette and Saint-Denis Basilique Metro stations. Installed in 2005, they are designed to provide blind and partially sighted people with touch-based information at station exits both on the district around and on access to nearby places of cultural interest.

 

Ile-de-France Public Transport Network Maps: combined relief, large print and sound maps of all the public transport networks in Île-de-France (2008). At present, blind and partially sighted people are not only at a disadvantage when it comes to getting around but also in the essential stage of planning their journeys. These systems have been devised to make this route planning stage easier and to help people visualise the areas they are intending to visit.

projet:
Move to grow!

La mobilité n’est-elle pas un droit, pour tous, y compris les préadolescents ? Ne participe-t-elle pas de leur apprentissage de la vie sinon de la ville? Quels usages les «mineurs» peuvent-ils avoir de la ville ? Doivent-ils toujours être accompagnés par un majeur –parent ou autre adulte – pour vivre la ville, avoir accès à l’espace public ?
L’évolution des modes de vie et les besoins de mobilité d’aujourd’hui touchent toutes les catégories de la population, y compris les adolescents qui construisent leur autonomie à travers la maîtrise de leurs déplacements dans l’espace urbain.

L’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a réalisé depuis 2001 plusieurs études, des enquêtes nationales et de terrain, pour sensibiliser les différentes parties prenantes et proposer des solutions. L’IVM a également expérimenté un taxi-jeune. La mobilité des 10/13 - une enquête nationale auprès de 850 familles, parents de 10/13 ans - une enquête à travers des «  carnets de mobilité  » tenus par les élèves de deux collèges  - Des entretiens qualitatifs avec des enfants - L’expérimentation d’un service taxi jeune: transapt Les pratiques de mobilité des adolescents : - une enquête quantitative et qualitative sur les pratiques de mobilité en Ile de France des moins de 18 ans - Une comparaison entre les mobilités des préados d’Ile de France et ceux de Lisbonne et sa région Famille, temps et mobilité - Une étude sur les innovations en Europe

Isn’t mobility a right for all, including preteens? Isn’t it part of learning about life, as well as the city? In what ways can “minors” use the city? Must they always be accompanied by an adult to experience the city, to have access to public space?
Changing urban lifestyles and the increasing need for mobility affect all categories of the population, including teenagers, who develop autonomy by taking control of their movement through urban space. IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] has conducted several studies and national and local surveys, to raise awareness amongst the different stakeholders and propose solutions. IVM has also tested a youth-taxi. Mobility for preteens (age 10-13) - a national survey of 800 families with children aged 10 to 13 - a survey through “mobility journals” kept by pupils in two schools - qualitative interviews with children - an experimental youth-taxi service: Transapt Teenage mobility practices: - a quantitative and qualitative survey on mobility practices in Île-de-France amongst teenagers up to the age of 18 - a comparison between preteen mobility in Île-de-France and in Lisbon and its region Family, time and mobility: A study on innovations in Europe

projet:
E-sharing

La Mobilité électrique partagée dans les communautés de professionnels - Projet (2013/2014) accompagné par l’ADEME dans le cadre du programme « Véhicule du futur » des Investissements d’Avenir
L’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën est partie prenante d’une expérimentation conduite par PSA Peugeot Citroën avec des partenaires industriels et des collectivités locales. Le projet se fonde sur un premier constat : les usages professionnels de la mobilité ont une importance majeure (trajets domicile-travail et déplacements professionnels) et il existe une véritable attente, émergente de la part des employeurs, pour des solutions de mobilité novatrices et adaptées à leurs besoins.
La majorité des services de mobilité innovants et écologiques sont aujourd’hui principalement adressés aux particuliers, les professionnels ne constituant souvent qu’une cible secondaire (ex : auto partage). Ce projet vise à expérimenter de nouvelles formes de mobilité qui optimisent les usages via le partage, et qui réduisent l’impact des déplacements inévitables.

Directeur  scientifique : Eric Le Breton
Chef de projet : Benjamin Frayssinet

Shared Electric Mobility in business communities – Project (2013/2014) supported by ADEME as part of the Investissements d’Avenir “Vehicle of the Future” programme
IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] is taking part in an experiment run by PSA Peugeot Citroën with industrial and local government partners.
The project is based on a preliminary observation: work-related travel practices (commuting and business travel) have a major social impact and there is an emerging and genuine desire amongst employers for innovative mobility solutions that meet their needs in this sphere. Most innovative and environmentally friendly mobility services currently focus on individuals, and businesses are often no more than a secondary target (e.g. car sharing).
The aim of this project is to test out new forms of mobility that optimise travel practices through transport sharing and to reduce the impact of unavoidable travel.

Scientific Director : Eric Le Breton
Project Manager : Benjamin Frayssinet

projet:
The city at night

Comment faciliter les mobilités de ceux qui travaillent et qui bougent la nuit  ?
Comment faciliter les déplacements de ceux qui travaillent la nuit ou ont des activités nocturnes? Quelle est l'offre et quelle est la demande de services de mobilités de minuit, à six heures du matin ? De quelle façon peut-on organiser un réseau de transports rentable, efficace et sûr pour s'adapter aux nouveaux rythmes urbains ? Les activités humaines se déploient dans la nuit et recomposent un nouvel espace de travail et de loisirs qui entraînent une diversification en même temps qu’une redistribution des motifs de déplacements.

 

Traversée nocturne, forum international, série de réflexions et d’expériences, services de mobilité nocturne , design urbain noctambule ...
En février 2002, l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a offert Paris et sa région au regard croisé de personnalités de tous horizons. Géographe, architecte, infirmière de nuit, commandant de police, animateur culturel, industriel, musicien, réalisateur, élu municipal, designer, médiateur social, commerçant sont partis pour une traversée nocturne.
Après un forum international organisé à Rome en 2004 sur la nuit «  dimension oubliée de la ville  », l’IVM a mené, en partenariat avec plusieurs municipalités dans le monde, une série de réflexions et d’expériences croisées visant à dresser un état des lieux. A ce temps de réflexion et de sensibilisation, se sont ajoutées à Toronto, Barcelone et Helsinki les expérimentations du programme «  Troll  » de l'IVM, propositions de design urbain noctambule destinées à rendre la ville la nuit plus accessible et plus hospitalière. Des services de mobilité nocturne ont notamment été expérimentés à Belfort.

 

Projet conduit par :
La ville la nuit : Luc Gwiazdzinski, géographe, enseignant-chercheur en aménagement et urbanisme à l’Université de Grenoble
Troll : Marc Armengaud et Matthias Armengaud, Agence AWP

Facilitating movement for people who work and travel at night
The city lives to an alternating rhythm of day and night. Gradually, however, human activities are becoming freed of natural constraints – day, night, seasons … This deployment of time in urban life requires access to permanent mobility, for which our organisations are ill prepared. What can be done to make it easier for night workers to get around? What mobility services are available between midnight and 6 a.m. and what do people want? How can a viable, effective and safe transport network be organized in response to the new patterns of urban life? Human activity now extends into the night and is composing a new space of work and leisure that that generates both a diversification and a redistribution in movement patterns.
 

Night journey , international forum, nocturnal urban design, Night TOD
In February 2002, the IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] sent representatives from all horizons into Paris and its region to compare impressions. A geographer, architect, night nurse, police commander, cultural organiser, industrialist, musician, film director, local politician, designer, social mediator and shopkeeper set off for a night journey across Paris and its region: this process culminated in brainstorming sessions, notably resulting in the definition of an original method ( the night urban strolls which has already been applied in other cities and territories and in the definition of some projects: - the international forum on the night – “the city’s forgotten dimension” – in Rome in 2004, IVM, in partnership with several municipalities around the world, - experiments are conducted in Toronto, Barcelona and Helsinki under IVM’s “Troll” program. These nocturnal urban design ideas are intended to make the city at night both more accessible and more hospitable. - a Night TOD were experimented in Belfort

projet:
Legible City

La complexité des trajets et des outils d’appropriation des espaces qui les permettent implique que les individus combinent des représentations et des déplacements dans des territoires extrêmement différents les uns des autres sur tous les plans  : les rythmes, les agencements, les architectures, les règles de fonctionnement, les paysages…

 

Le projet de l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën, initié en 2011, comprend  un ensemble de travaux abordant «  la ville lisible  » en termes d’apprentissage de la ville et de la mobilité, de dispositifs d’aide à la lecture de la ville*, comme l’action réalisée à Lyon, mais aussi de propositions pour l’information sur les transports publics et la signalétique dans de grandes villes d’Amérique latine.

Apprentissages de la ville et de la mobilité
Directeur scientifique : Eric Le Breton
Chef de projet : Gaelle Rony

Signalétique urbaine intermodale en Amérique latine
Directeur de projet : Andrès Borthagaray

The complexity of journeys and of the spatial management tools involved in travelling requires individuals to combine representations and displacements in territories that differ from each other substantially in every respect: pace of life, layout, architecture, operating rules, landscapes…

The IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] project, starting from 2011, consists of a set of studies on “the legible city” in relation to learning the city and mobility, systems to help people read the city, like the initiative in Lyon, but also proposals for on-board public transport information and signage in the big cities of Latin America.

Learning the city and mobility
Scientific Director : Eric Le Breton
Project Manager : Gaelle Rony

Intermodal urban signage in Latin America
Project Director : Andrès Borthagaray

projet:
Day-to-day employee mobility

Temps de vie, temps de travail, temps de transport, performance, flexibilité…Entre salariés et entreprises, de nouveaux défis d'organisation de la vie quotidienne
Que l’on soit cadre, intérimaire, que l’on travaille de nuit ou en horaires décalés, comment concilier l’allongement des distances, la multiplication des contraintes de la vie quotidienne avec les exigences de la vie professionnelle  ? Quelles conséquences les difficultés de mobilité quotidienne des salariés ont-elles sur la performance des entreprises  ?
Turnover  ? Absentéisme ? Difficultés de recrutements  ? Tensions sociales  ?

 

Après avoir exploré la question de la mobilité des personnes en insertion et des demandeurs d’emploi dans son programme «  Mobilités pour l’Insertion  !  », l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a conduit depuis 2006 une recherche-action auprès des entreprises et des salariés, sous la direction d’Eric Le Breton, sociologue.
Des enquêtes ont été conduites - auprès des entreprises (questionnaires, entretiens)  : quelles conséquences les difficultés de mobilités quotidiennes des salariés ont-elles sur la performance des entreprises ? Turnover ? Absentéisme ? Difficultés de recrutements ? Tensions sociales ? - auprès des salariés (entretiens avec des cadres, intérimaires, ouvriers, professions de service): que l'on soit cadre, intérimaire, que l'on travaille de nuit ou en horaires décalés, comment concilier l'allongement des distances, la multiplication des contraintes de la vie quotidienne avec les exigences de la vie professionnelle ?
 

En 2007, l’IVM, en partenariat avec La Poste, Randstad et le Conseil national des missions locales a organisé un séminaire  : Pourquoi les entreprises doivent-elles s’intéresser aux mobilités quotidiennes des salariés ?
 

En 2009 est paru l’ouvrage d’Eric Le Breton  : Les salariés à bout de souffle

Living time, working time, travelling time, performance, flexibility... For employees and employers, new challenges in the organisation of day-to-day life.
Whether you’re an executive or a temp, working nights or unsocial hours, how do you reconcile increasing travel distances and the multiple demands of day-to-day life with the requirements of working life? What impact do the mobility difficulties of employees have on business performance? Staff turnover? Absenteeism? Recruitment problems? Social tensions?

 

Having explored the question of mobility as it affects people seeking reintegration into work or jobseekers, in its “Mobilities for Integration!” programme, IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] undertook since 2006 an action research project with companies and employees headed by the sociologist Eric Le Breton. Surveys were carried out: - with companies (questionnaires, interviews): what impact do the mobility difficulties of employees have on business performance? Staff turnover? Absenteeism? Recruitment problems? Industrial relations? - with employees (interviews with executives, temps, unskilled workers, service professions): whether you’re an executive or a temporary worker, working nights or unsocial hours, how do you reconcile increasing travel distances and the multiple demands of day-to-day life with the requirements of working life?

 

In 2007, IVM, in partnership with La Poste, Randstad and the National Council of Local Youth Employment Agencies ran a seminar: Why should companies care about the day-to-day mobility of their staff?

 

In 2009, Eric Le Breton  published his book: Les salariés à bout de souffle [Commuting: workers at the end of their tether]

projet:
The meanings of movement

Le mouvement est une entrée pertinente pour saisir les évolutions qui travaillent les sociétés contemporaines, les comportements et modes de vie des individus, les transformations des villes, de l’architecture et de l’urbanisme et, par conséquent, pour comprendre les enjeux de sociétés d’aujourd’hui et de demain.
Comment les diverses sociétés confrontées à cette modernité de toutes les mobilités réagissent-elles ? Dans quelle mesure adoptent-elles des solutions identiques ou, au contraire, des solutions différentes, marquées notamment par la permanence de traits culturels et sociaux différents ? Différents modèles culturels n'entrent-ils pas en conflit lorsque les mobilités les confrontent ?

 

Telles sont les questions centrales qui inspiraient le séminaire organisé en juin 2003, par l'Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën. Le débat ouvert est bien sûr immense. L'objectif de ce séminaire n'était pas d'apporter des réponses simples à des questions aussi vastes et aussi complexes, mais de contribuer à construire le cadre de la réflexion et de l'action de l'Institut pour la ville en mouvement et de tous ceux qui œuvrent pour ce droit générique qu'est devenu le droit à la mobilité urbaine, car celle-ci commande de fait l'accès au travail, au domicile, à la famille, à l'éducation aux loisirs, et qui s'efforcent de donner de la qualité aux moyens, aux lieux et aux temps du transport.

 

La rencontre entre des hommes et des femmes de culture et de science de tous les continents et des responsables économiques et politiques d'organismes et d'institutions variées, dans un lieu aussi prestigieux que le Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, pendant près d'une semaine, a donné lieu à de riches débats, mis en évidence les problèmes que partagent les différentes sociétés face au choc des mobilités, et apporter des enseignements à tous en prenant appui sur les spécificités ou les généralités des réponses. Ce séminaire n'était pas une fin en soi. Il a été le premier épisode, voire l'acte fondateur, d'une forme collégiale de débat sur l'évolution de notre société et la manière dont elles gèrent les enjeux liés au développement des mobilités.

Ouvrage "Les sens du mouvement"

Movement is a relevant way to approach the changes affecting contemporary societies, individual behaviour and lifestyles, the transformations in cities, architecture and town planning, and thereby to understand the challenges facing the societies of today and tomorrow.
How do different societies react when confronted with this multi-mobility modernity? To what extent do they adopt the same solutions or, alternatively, different solutions marked by the perpetuation of different cultural and social traits? Do not different cultural models conflict in the confrontation of mobilities?

 

These where the central questions that inspired the seminar being organised by the IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] at Cerisy-la-Salle in June 2003. Obviously, the issues are huge. It was not the aim of the seminar to provide simple answers to such large and complex questions. Rather, the objective was to help construct a framework of thought and action for the City on the Move Institute and all those: - who are working to make urban mobility a generic right, since it has come to govern access to work, the housing, to the family, to education, and leisure† - who are seeking to make transport a thing of quality, in its resources, its places and its times.

 

A meeting between men and women of culture and of science from every continent, with economic and political figures from varied bodies and institutions, in so prestigious a place as the international centre of Cerisy-la-Salle, gave rise to rich debate, highlight the common problems created by the new mobilities in different societies, and provided a learning experience for all, whether founded in answers of a specific or general nature. This seminar was not an end in itself. Indeed, it is the first episode, perhaps the founding act, in a collegiate form of debate on the evolution of our societies and the way they manage the challenges arising out of the development of mobilities.

Publication "Les sens du mouvement"

projet:
City at home - Mobilities and services

Aujourd’hui, l’image de la ville est encore dominée par celle d’individus qui se déplacent pour accéder aux aménités urbaines. En même temps se multiplient de nouvelles formes d’accessibilité aux différentes ressources qu’offre la ville (santé, information, culture, emploi, consommation, etc.). Les technologies de l’information et de la communication jouent un rôle essentiel dans ces reconfigurations. Les services à domicile se transforment, changent de nature, de nouveaux marchés apparaissent.
Quelle place tient la mobilité physique dans ces nouveaux dispositifs ? Qui sont les nouveaux acteurs ? Comment s’organisent les travailleurs urbains mobiles ? Quelles sont les attentes des consommateurs ou usagers qu’ils soient urbains, suburbains ou ruraux? Quels sont les obstacles, les contraintes et les difficultés pour construire un modèle économique adapté ?

 

Sous la direction scientifique de Fréderic de Coninck, l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a organisé depuis 2009 des rencontres réunissant des chercheurs de différentes disciplines, des animateurs des politiques publiques et des collectivités locales mais aussi des représentants du milieu associatif et d’entreprises de services, de téléphonie, de livraison ainsi que des salariés mobiles. Ces séminaires avaient pour objectif de mettre en commun les connaissances et les expériences pour faire émerger les pistes d’innovation. L’enquête auprès d’une association de 600 salariés a complété cette approche en vue d’explorer et de tester des solutions innovantes.

When we think of the city today, we still think of individuals moving around to access urban amenities. Yet there is an ever-growing number of ways of accessing the different resources the city has to offer (health, information, culture, employment, consumption, etc.). Information and communication technologies play an essential role in these new options.
Home services are changing, taking on new forms. New markets are emerging. What is the function of physical mobility in these new systems? Who are the new actors? How do mobile urban workers organise their lives? What do consumers or users – whether urban, suburban or rural – want? What are the obstacles, constraints and problems involved in building an appropriate economic model?

 

Under the scientific direction of Fréderic de Coninck, IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] has since 2009 organised meetings of researchers from different disciplines, public policy and local government leaders, together with representatives from the voluntary sector and the service industry, telephone and delivery companies, and mobile workers. The aim of these seminars has been to create a pool of knowledge and experience from which to identify potential avenues for innovation. The survey of an association employing 600 people was a further element that contributed to the exploration and testing of innovative solutions.

projet:
University Chair

Urbanistes, géographes, sociologues, ethnologues, économistes…Partout dans le monde, des spécialistes étudient les phénomènes liés à la mobilité urbaine. Pour mieux connaître leurs travaux, et permettre le développement des échanges internationaux, l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a construit depuis 2000 des collaborations scientifiques avec des universités du monde entier.

 

Elle est animée par un comité scientifique, présidé par Jean-Pierre Orfeuil, économiste et spécialiste des transports, professeur émérite à l’Institut d’urbanisme de Paris, Université Paris-Est Créteil . Destinée en priorité à un public de chercheurs et de professionnels, les Chaires de l’IVM ont pour vocations : de faciliter les échanges universitaires à l’échelle internationale sur des thématiques portées par l’Institut, de susciter et de nourrir des réflexions sur les mobilités en développant une approche innovante, d’entretenir un substrat académique et scientifique de qualité et de faire rebondir des projets opérationnels de l’IVM.

 

Une quinzaine de colloques universitaires ont donné lieu à des publications scientifiques sur des thèmes aussi divers que les sens du mouvement, les lieux de la mobilité, l’accessibilité pour tous, les métiers du mouvement, les taxis, les alternatives à la possession des objets de consommation et de mobilité ou encore les relations entre mobilité, pauvreté et exclusion, les enjeux de la recherche en France et à l’étranger et l’innovation dans les transports en Amérique latine.

 

Dix-neuf ouvrages ont été publiés et mis en place par les trois chaires universitaires en France, en Chine et en Amérique latine. En France, La chaire est associée à l’Université Paris-Est et son laboratoire d’excellence «  Futurs urbains  », en Chine à l’Université Tongji à Shanghai, qui coordonne un réseau d’universités prestigieuses (Tsinghua à Pékin, Canton, Nankin, Xi’an,…), en Amérique latine, des universités de sept pays du continent…

 

En 2012, les trois chaires de l’IVM (France, Chine, Amérique latine) ont constitué la Fabrique du Mouvement, dispositif de coopération autour d’une question commune  : qu’est-ce qui fait courir l’action publique en matière de mobilité urbaine  ?)

Diaporama

Urban planners, geographers, sociologists, ethnologists, economists... all around the world, specialists are studying phenomena associated with urban mobility. To learn more about their work and foster the development of an international exchange of ideas, IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] has established since 2000 scientific collaborations with universities all over the world.

 

It is guided by a scientific committee, headed by Jean-Pierre Orfeuil, economist and transport specialist, Emeritus Professor at the Paris Institute of Urban Planning, Université Paris-Est Créteil. Addressed primarily to researchers and professionals, the roles of the IVM Chairs are to: facilitate international academic exchanges on topics relevant to the Institute, to foster and encourage ideas on mobility by developing an innovative approach, to maintain a high quality academic and scientific substrate and to build on IVM’s operational projects.

 

Some 15 academic conferences have generated scientific publications on topics as varied as the meanings of movement, the loci of mobility, access for all, working on the move, taxis, alternatives to ownership of consumer and mobility goods, or indeed the connections between mobility, poverty and exclusion, research issues in France and abroad and transport innovation in Latin America.

 

Nineteen publications in all have come out of the three academic chairs in France, China and Latin America. In France, the chair is associated with Paris-East University and its high-level “Urban Futures” research centre, in China with Tongji University in Shanghai, which coordinates a network of prestigious universities (Tsinghua in Beijing, Canton, Nanjing, Xi’an,…) and in Latin America, universities in seven countries across the continent…

 

In 2012, IVM’s three chairs (France, China, Latin America) formed the Making of Movement, a collaborative platform for work on a single question: “What is it that drives public action on urban mobility issues?”

Slideshow

projet:
Mobilities for integration!

Le domicile, la santé et la formation sont trois conditions de l’intégration sociale. Mais il faut prendre en compte une quatrième condition, émergente dans notre société dispersée : la mobilité. Or une part croissante de la population n’a pas la capacité de cette mobilité.

 

Pourquoi ? Parce que les personnes ont raté le permis de conduire, parce qu’elles ne savent pas lire le plan du métro, parce qu’elles habitent une campagne sans transport collectif ou encore parce qu’elles n’ont pas les moyens d’acheter et d’entretenir une voiture. Ces empêchements de mobilité privent les personnes d’accéder au travail, à la formation et aux autres ressources de l’intégration sociale.

 

L’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën a bâti, à partir de 2001, avec des partenaires publics et privés, associatifs, universitaires et institutionnels le programme « Mobilité urbaine et exclusion sociale ». Il a mené des études nationales, organisé un colloque scientifique international en 2002 et conçu et animé pendant deux ans une plate-forme d’échanges et d’expérimentations de terrain en partenariat avec 6 associations.
En 2005, l’IVM a organisé à Saint-Nazaire un vaste forum avec toutes les parties prenantes, et a participé à Lyon en 2008 au Grenelle de l’Insertion sur les mobilités. Depuis, de nombreuses plateformes «  mobilités pour l’insertion » ont été créées en France, des aides à la mobilité des chômeurs ou à l’accès au permis de conduire pour les jeunes ont été mises en place, la méthode des ateliers de mobilités s’est diffusée…

 

L’IVM a édité deux livres sur le sujet.

Housing, health and training are three conditions of social integration. However, a fourth condition is now emerging in our scattered society: mobility. Yet a growing proportion of the population do not have access to this mobility.

 

Why? Because they failed their driving test, because they can’t read an underground map, because they live in the countryside with no public transport, or because they can’t afford to buy and maintain a car. These obstacles to mobility prevent people accessing work, education and other resources of social inclusion.

 

Starting in 2001, and working with public, private and voluntary sector, academic and institutional partners, IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] has built the “Urban Mobility and Social Exclusion” programme. It conducted national surveys, organised an international scientific colloquium in 2002 and for two years headed an interchange and field experiment platform in partnership with 6 associations. In 2005, in Saint-Nazaire, IVM organised a major forum with all the stakeholders, and in 2008 in Lyon Le grenelle de l’Insertion sur les mobilités programme on mobility for integration. Since then, numerous “mobilities for integration” platforms have been created in France, mobility subsidies have been introduced for jobseekers or driving lessons for young people, the mobility workshops method has spread…

 

IVM has published two books on the subject.

projet:
Taxi!

Il fait partie de l’imaginaire de nos villes, de ses couleurs, des souvenirs des voyageurs. Son chauffeur est parfois le premier interlocuteur de celui qui découvre une ville. Acteur de notre vie quotidienne, personnage de cinéma, il joue un rôle essentiel dans les déplacements et dans nos représentations urbaines.

 

Avec un colloque international sur les innovations techniques, organisationnelles et institutionnelles du taxi, une enquête menée en France et à l’étranger sur les nouvelles places du taxi dans les mobilités urbaines et l’organisation de manifestations culturelles et événementielles mêlant les professionnels et le grand public en septembre 2007 à Lisbonne, l’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën entendait mieux mettre en avant les ressources potentielles de ce mode de transport.
Environ deux cent chercheurs, professionnels et experts des transports urbains, élus et responsables des villes de 21 pays sont notamment venus participer au colloque afin d’ouvrir et d’enrichir le débat sur la question du taxi comme partie prenante de mobilités urbaines durables.

 

Confortable, économe en place et en énergie, le taxi est un instrument particulièrement adapté à une vie urbaine, qui entraîne des déplacements de plus en plus longs, aux horaires et aux parcours souvent irréguliers. Il apparaît alors comme un excellent intermédiaire entre le transport individuel et le transport collectif. Pourtant, le taxi peine à trouver un modèle économique et social qui lui permettrait de se développer fortement, coincé entre la voiture privée qui mobilise une part importante du budget des ménages et les réseaux de bus, de tramways, de métros, principaux destinataires des financements publics.

 

Depuis ce festival est cette conférence, la publication en français d’un ouvrage sur ces thèmes, un groupe de chercheurs soutenu par l’Institut pour la ville en mouvement en partenariat avec Veolia Transport ( le Taxi Research Network ) poursuit ces explorations sur le rôle des taxis dans les petites villes et les zones rurales.

The taxi is part of the collective imagination of our cities, of the color of the city, of the traveler’s memories. The driver is sometimes the first person you meet when you arrive in a city, a kind of ambassador. A figure in our day-to-day lives, a character in the movies, the taxi driver plays an essential role both in urban travel and in our representations of the city.

 

The International Taxi Festival organized by IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] was a combination of cultural festival and international scientific, technical and professional event in a city with a strong cultural identity. It opened up the debate on the taxi as a significant contributor to sustainable urban mobility.
 

Fast, comfortable, economical of space and energy, the taxi is an instrument particularly suited to urban lifestyles that involve increasingly long journeys, often at odd times and on irregular routes. It represents an excellent compromise between private and public transport. However, the taxi is having trouble identifying an economic and social model that would enable it to achieve significant growth, trapped between the private car, which accounts for a significant proportion of household budgets, and the bus, tram and underground networks, which are the main beneficiaries of public funding.

 

 After the festival, the international conference and the publication of an introductory French book, IVM, in partnership with Veolia Transport, is helping to set up a taxi network, launching a study on the role of taxis in smaller towns and rural areas.

projet:
Dream cities, sustainable cities?

L’Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën et la Fondation EDF Diversiterre ont confié aux urbanistes Eric Charmes et Taoufik Souami le commissariat de cette exposition  présentée d’octobre 2009 à mars 2010, puis à Mulhouse et à Toulouse.

 

Selon un sondage de la SOFRES, plus de 80% des Français désirent vivre dans une maison isolée avec jardin, tandis que plus de 80% des Français veulent vivre au centre d’une ville moyenne ou grande. Immersion dans les rêves des citadins et de leurs envers, l’exposition confronte les désirs contradictoires d’espace et de centralité.
Si dans les années 1960 les tours incarnaient le moyen de cumuler les avantages de la ville et de la nature, elles sont aujourd’hui synonymes de promiscuité et d’insécurité. Quant à l’étalement urbain sous forme pavillonnaire, s’il répond à la demande d’espace, il induit en même temps une forte dépendance à la voiture. Il est aussi responsable de la disparition de dizaine de milliers d’hectares d’espaces naturels chaque année en France.
 

 

À l’heure où les pouvoirs publiques et les spécialistes de l’aménagement du territoire sont confrontés aux défis majeurs que sont la gestion des déchets et de la pollution, la création de logements sociaux, l’efficience de la consommation d’énergie et de l’eau, comment concilier les désirs de ville des citoyens et les impératifs du développement durable  ? Les quartiers durables, la ville verdie, la ville village sont des propositions qui avancent des réponses à ces questions essentielles  : comment offrir un contact quotidien avec la nature  ? Faut-il réglementer l’usage de l’eau et de l’énergie  ? Faut-il rendre autonome les quartiers que composent la ville  ?

 

Au cœur du débat public et de nos préoccupations citoyennes, l’exposition offre aux visiteurs les clés pour comprendre les enjeux de la ville à venir et prendre position ou décider en toute connaissance de cause et d’effet. Cette exposition était accompagnée d’un catalogue.

IVM-Institut pour la ville en mouvement/PSA Peugeot Citroën [City on the Move Institute] and the EDF Diversiterre Foundation asked the urban designers Eric Charmes and Taoufik Souami to be curators of this exhibition, which ran from October 2009 to March 2010 in Paris, then in Mulhouse and in Toulouse.
 

According to a SOFRES poll, more than 80% of French people want to live in a detached house with a garden, whereas more than 80% of French people want to live in the centre of a medium-sized or large city. Immersing visitors in the dreams and counter-dreams of city dwellers, the exhibition explores the contradictory desire for space and for centrality.
The big estates that in the 1960s embodied the means to combine the advantages of the city and of nature, have today become synonymous with overcrowding and insecurity.
As for the urban sprawl of detached housing developments, while it meets the demand for space, it at the same time creates a high degree of dependence on the car. It is also responsible each year for the disappearance of tens of thousands of hectares of natural land in France.
 

 

At a time when governments and planning specialists are facing the great challenges of waste and pollution management, social housing, efficiency in energy and water use, how can we reconcile what people want from their cities with the imperatives of sustainable development? Sustainable neighbourhoods, the greening of the city, the village city, are proposals that offer responses to these essential questions: how do we provide daily contact with nature? Do we need to regulate the use of water and energy? Should cities be made up of self-sufficient neighbourhoods?

 

At the heart of the public debate and our concerns as citizens, the exhibition offers the keys to an understanding of the challenges of tomorrow’s cities, a basis for taking a position or making decisions in full possession of the facts. A catalogue was published to accompany the exhibition.

projet:
IVM as project

IVM : recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage de connaissance
Dans une société toujours plus urbanisée et communicante, les mobilités prennent une importance croissante et revêtent une valeur sociale, économique et culturelle déterminante. La mobilité est devenue un droit générique
(« Le droit des droits ») parce qu’il conditionne l’accès aux autres droits (l’habitat, la santé, le travail, la culture, l’éducation…). La qualité des temps et des lieux du mouvement et des transports dans lesquels le développement des nouvelles technologies joue un rôle majeur et devient une variable clé de la vie urbaine.

Depuis 2000, l’Institut pour la ville en mouvement , association de loi 1901 fondée à l’initiative de PSA Peugeot Citroën mobilise des experts en Asie, en Amérique, en Europe et en Chine, engage des programmes de recherche inédits, des actions de terrain innovantes, des projets mêlant les pays et les continents, des partenariats public privé et des équipes pluridisplinaires pour contribuer à l’émergence de solutions innovantes en matière de mobilité urbaine. Il associe des représentants du monde de l’entreprise à des chercheurs, mêle des universitaires à des acteurs de la vie sociale, culturelle et associative mais aussi à des villes autour de projets réalisés en commun. Il a été conçu comme un carrefour où se rencontrent ceux qui pensent la ville, ceux qui la font et ceux qui la vivent. L’IVM interroge sans tabou, met à l’agenda de nouvelles manières de comprendre la mobilité en ville, pour que la mobilité devienne un droit et un plaisir.

Avec ses bureaux à Paris, à Buenos Aires, à Shanghai et à São Paulo, il développe des actions internationales et des expérimentations sociales, organisationnelles, scientifiques, techniques et culturelles autour de différents axes de réflexion :

▪ Favoriser la mobilité autonome des individus et des groupes sociaux confrontés à des difficultés spécifiques ;
▪ Mettre en valeur la qualité des lieux et des temps du mouvement ;
▪ Contribuer au développement des cultures de la mobilité urbaine et des civilités ;
▪ Tenir compte des contraintes et des enjeux environnementaux

Diaporama des 10 ans de l'IVM

IVM: international research and initiatives, innovative solutions, knowledge sharing
In a society marked by ever greater levels of urbanisation and communication, mobility is becoming increasingly important and taking on crucial social, economic and cultural value. Mobility has become a generic right (“the right of rights”) because it determines access to the other rights (housing, health, work, culture, education,…). The temporal and spatial quality of movement and transport has become a key variable in urban life, one in which the development of the new technologies plays a major role.

Since 2000, the City on the Move Institute, a non-profit organisation founded on the initiative of PSA Peugeot Citroën, has been mobilising experts in Asia, America, Europe and China, undertaking new research programmes, innovative field initiatives, projects that span countries and continents, engaging public-private partnerships and multidisciplinary teams, to contribute to the emergence of innovative urban mobility solutions.   It brings together representatives of the corporate and academic worlds, researchers and practitioners from the social, cultural and voluntary sectors, together with municipalities, to work on joint projects. It was conceived as an international clearinghouse for alliances between those who plan the city, those who make it and those who inhabit it.

IVM puts no subject off-limits, exploring new ways to understand mobility in the city, so that movement becomes both a right and a pleasure. Through its offices in Paris, Buenos Aires, Shanghai and São Paulo, it develops international initiatives and social, organisational, scientific, technical and cultural experiments around different action-research priorities:

 Fostering autonomous mobility for individuals and social groups facing specific problems;

 Highlighting the quality of the places and times of movement;

 Contributing to the development of cultures of urban mobility and civic values;

 Responding to environmental constraints and challenges.

Slideshow IVM 10 years' Birthday

projet:
The Genius of Walking

Sous la direction de Georges Amar, Mireille Apel-Muller et Sabine Chardonnet-Darmaillacq.
31 mai - 7 juin 2012 Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle

Le regain d’intérêt pour la marche est notoire dans des pratiques artistiques actuelles, l’engouement pour les promenades urbaines, les bénéfices attendus pour la santé ainsi que dans de nouvelles stratégies métropolitaines. Cependant, que savons-nous de la marche et de ses effets? Quelles connaissances des corps mobiles nourrissent nos représentations de la mobilité et des territoires? Tant dans ses objectifs que ses perspectives, le marcheur est une figure universelle et multiple: déplacement obligé du paysan, du pauvre, de l’enfants, du "citadin numérisé" ou action privilégiée du penseur, du randonneur, du flâneur urbain, la marche co/opère avec les mobilités d’une société qui a valorisé la vitesse, à toutes les échelles, de l’espace public à l’espace intime. Ce colloque faisait l’hypothèse d’un "génie de la marche" qui ne demande qu’à être déployé dans le monde contemporain. Destiné aux chercheurs, élus et aménageurs, mais aussi aux créateurs ou prescripteurs et à tous ceux que les ressorts de la marche et ses enjeux interrogent, il alternait séquences scientifiques ou artistiques, ateliers et expériences.

Directed by Georges Amar, Mireille Apel-Muller and Sabine Chardonnet-Darmaillacq.
May 31 - June 7, 2012 – Cerisy-la-Salle International Cultural Centre

The revival of interest in walking is evident in current artistic practices, the enthusiasm for urban walking tours, the expected health benefits and the in new metropolitan strategies. However, what do we know about walking and its effects? What knowledge about mobile bodies contribute to our representations of mobility and space? Both in their goals and their perspectives, walkers embody universal and multiple symbols: whether in the imposed journeys of the peasant, the pauper, the child, the “digital city dweller”, or in the privileged choice of the thinker, the rambler, the urban stroller, walking co/operates with the movements of a society that has placed the emphasis on speed, at every spatial scale from the public to the private. This colloquium worked on the hypothesis that a “genius of walking” is waiting to emerge in the modern world. Addressing researchers, politicians and planners, but also people of creativity or influence and all those interested in the issues and challenges of walking, it alternated scientific or artistic sessions, workshops and experiential activities.

projet:
Passages, transitional spaces

Passages, espaces de transition pour la ville du 21e siècle
 

Un programme de recherches-actions en partenariat avec les villes de Barcelone, Montevideo, Shanghai, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…pour la réalisation de démonstrateurs in situ. Des concours, des ateliers universitaires, des groupes de recherches, des conférences et des manifestations artistiques jusqu’à l’exposition internationale en 2016 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Texte d'orientation thématique, par Marcel Smets

En lançant le programme international et multipartenarial Passages, à destination des professionnels et du grand public, l’Institut pour la ville en mouvement revendique la prise en compte des passages comme maillons essentiels de nos déplacements urbains.
Depuis  2013, un réseau d’experts internationaux se mobilise pour déployer des échanges et des événements scientifiques, culturels et artistiques, ainsi que des concours d’architecture, de design, de cinéma... S’ils ont toujours été présents dans nos villes, sous des formes diverses, pourquoi aujourd’hui plus que jamais ? Comment donner leurs lettres de noblesse à ces articulations essentielles et pourtant souvent délaissées ? Quelles sont les pistes de réflexion, d’innovation de ces petits espaces de mobilités ? Projet de recherche et d’expérimentation interdisciplinaire, il s’appuie sur la réalisation de démonstrateurs de passages concrets et innovants dans différentes villes du monde comme Barcelone, Buenos Aires, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours et São Paulo. 

ACTIONS
▪ Des démonstrateurs concrets  à Barcelone, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo, Tours-St-Pierre-des-Corps… réalisés à la suite  d’appels d’idées, de concours d’architecture et d’urbanisme, d’art, de design de services
▪ Un « club des villes de passages »  autour d’une déclaration d’intention de villes, entreprises, associations afin de favoriser la formation des acteurs de la ville par l’échange d’expériences
▪ Un hub de recherche relié aux expériences locales : des réseaux d’universités, de laboratoires de recherche, d’ateliers pédagogiques travaillent sur les dimensions spécifiques ou locales de Passages, dans les villes proposant des sites démonstrateurs mais aussi à Canton, Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ Un programme culturel et artistique : performances in situ – danse, cinéma, arts plastiques – concours de films courts en Afrique,…
▪ Des workshops, rencontres, conférences et un colloque de clôture international interdisciplinaires
▪ Une exposition internationale itinérante avec la présentation des sites démonstrateurs, des témoignages d’innovation, des productions artistiques
▪ Des publications : catalogue de l’exposition, cahiers thématiques, le site web

Passages, transitional spaces for the 21st century
An action-research program in partnership with the cities of Barcelona, Montevideo, Shanghai, Toronto, Tours, Santiago, Buenos Aires, Valparaiso…for the construction of in situ « demonstration » passages. Competititions, academic worshops, research groups, lectures and artistic events culminating in the international exhibition 
▪ www.passages-ivm.com
▪ Thematic text of the programme, by Marcel Smets

Action-research project in partnership with the cities of Barcelona, Buenos Aires, Montevideo, Santiago, Shanghai, Toronto, Tours, Valparaiso… for the implementation of demonstration projects, academic exchanges and architectural and cultural events.A network of international experts work together to develop research and scientific, cultural and artistic events and to launch competitions in architecture, design, shorts movies... 

ACTIONS
▪ Several active test projects on demonstration sites in Barcelona, Paris, Toronto, Shanghai, Buenos Aires, Montevideo,  Tours, Sao Paulo,  Bogotá,  Bologna… based on call for ideas, competition of architecture, town planning, art, design…
▪ Passage cities club based around a declaration of intent by cities, companies and voluntary bodies, in order to help educate urban representatives through the exchange of experience.
▪ A Research hub linked to local experiments: networks of universities, research centers, educational workshops will explore the specific local dimensions of the passage, in the cities that propose demonstration sites, but also in Guanzhou , Santiago, Rio de Janeiro, Valparaiso…
▪ A Cultural and artistic program: in-situ performances – dance, cinema, visual arts – short films competitions…
▪ Workshops, seminars, conferences and an international closing colloquium  from a multidisciplinary perspective
▪ An International traveling exhibition with a presentation fo the demonstration sites, experiences of innovation, artistic productions
▪ Publications: exhibition catalogue, thematic dossiers

5 versions de l’exposition “ La rue est à nous ...tous!” circulent actuellement dans le monde. À chaque nouvelle présentation, des manifestations scientifiques et culturelles, des projets locaux et des œuvres d’artistes viennent compléter l’exposition originale.
En Amérique latine circulent une version en espagnol et une version brésilienne. La première présentation a eu lieu au Palais de Glaces de Buenos Aires et a été vue par près de 30 000 visiteurs, puis à Rosario, à Santiago, à Lima, à Bogotà, à Rio de Janeiro, Sao Paulo, en projet à Recife..En parallèle, une exposition complémentaire “ Calles del Sur” et un ouvrage “ Ganar la Calle Compartir sin dividir!” ont circulé† Ils présentent des rues et situations urbaines de 11 villes latinoaméricaines. Des colloques scientifiques, concours de photos, de vidéos, des workshops, tables rondes ont été organisés dans chacune des villes. A Bogota, un grand colloque international organisé avec l’Université de los Andes a été suivi de l’édition d’un ouvrage “ La calle es nuestra ... de todos! - Bogota, ciudad en movimiento!”

5 versions of the exhibition “ The street belongs to all of us!” are currently on tour around the world. Each new staging of the exhibition is accompanied by additional scientific and cultural events, local projects and works by artists from the host country.Two versions (in spanish and Portugues) are touring.
After a first stop in Buenos Aires (July/August 2008) at the Ice Palace where more than 30,000 visitors took the opportunity to discover the exhibition, then in Rosario at Banco Nacion, Bogota at the Los Andes Architecture Faculty, Santiago de Chile, at the Baquedano Metro Station exhibition centre (September 2009), and Lima in Parque de la Muralla (August 2010), the exhibition continue its tour of Hispanic Latin America in Sao Paulo, Recife...In parallel, the complementary exhibition “Calles del Sur” is shown either to accompany the original exhibition or as a standalone exhibition, including case examples of streets in 11 Latin American Cities, a book where published “ Ganar la Calle, Compartir sin dividir” . In each city, international conferences, round tables, photograph competitions, workshops where organised. In Bogota, an international conference has been followed by a book: “ La calle es nuestra de todos! Bogota, ciudad en Movimiento!”

5 versions de l’exposition “ La rue est à nous...tous!” de l’IVM circulent dans le monde. À chaque nouvelle présentation, des manifestations scientifiques et culturelles, des projets locaux et des œuvres d’artistes viennent compléter l’exposition originale.
A Montréal, avec le Centre de Design de l’université de Québec et l’INRS, des événements spéciaux ont été organisés: conférences, atelier de design international, rencontres, expositions de travaux d’étudiants, journées d’études, ...

5 versions of the IVM’s exhibition “ The street belons to all of us!” are currently on tour around the world. Each new staging of the exhibition is accompanied by additional scientific and cultural events, local projects and works by artists from the host country. In Montreal, in partnership with le Centre de Design de l’Université de Québec and the INRS, special events where organized: lectures, additionnal exhibitions, workshops, round tables, seminars...

4 dias para falar da rua
4 dias para falar da rua

5 versions de l’exposition “ La rue est à nous ...tous!” circulent dans le monde. À chaque nouvelle présentation, des manifestations scientifiques et culturelles, des projets locaux et des œuvres d’artistes viennent compléter l’exposition originale.

 

En Amérique latin circulent une version en espagnol et une version brésilienne. La première présentation a eu lieu au Palais de Glaces de Buenos Aires et a été vue par près de 30 000 visiteurs, puis à Rosario, à Santiago, à Lima, à Bogotà, à Rio de Janeiro, Sao Paulo...En parallèle, une exposition complémentaire “ Calles del Sur” et un ouvrage “ Conquistar a rua! Compartilhar sem dividir!” ont circulé. Ils présentent des rues et situations urbaines de 11 villes latinoaméricaines. Des colloques scientifiques, concours de photos, de vidéos, des workshops, tables rondes ont été organisés dans chacune des villes. A Bogota, un grand colloque international organisé avec l’Université de los Andes a été suivi de l’édition d’un ouvrage “ La calle es nuestra ... de todos! - Bogota, ciudad en movimiento!”

 

A Rio de Janeiro, l'exposition et une série d' évenements culturels et scientifiques associés ont été présentés du 22 avril au 14 juin 2009 dans le cadre de l'année de la France au Brésil, sous le commissariat de Margareth da Silva Pereira (professeur et directeur de recherche à l'Université fédérale de Rio de Janeiro).

5 versions of the exhibition “ The street belongs to all of us!” are on tour around the world. Each new staging of the exhibition is accompanied by additional scientific and cultural events, local projects and works by artists from the host country.

 

Two versions (in spanish and Portugues) are touring. After a first stop in Buenos Aires (July/August 2008) at the Ice Palace where more than 30,000 visitors took the opportunity to discover the exhibition, then in Rosario at Banco Nacion, Bogota at the Los Andes Architecture Faculty, Santiago de Chile, at the Baquedano Metro Station exhibition centre (September 2009), and Lima in Parque de la Muralla (August 2010), , in Rio de Janeiro , the exhibition continue its tour of Hispanic Latin America in Sao Paulo...In parallel, the complementary exhibition “Calles del Sur” is shown either to accompany the original exhibition or as a standalone exhibition, including case examples of streets in 11 Latin American Cities, a book where published “Conquistar a rua, Compartilhar sem dividir”” . In each city, international conferences, round tables, photograph competitions, workshops where organised. In Bogota, an international conference has been followed by a book: “ La calle es nuestra de todos! Bogota, ciudad en Movimiento!”

Buying or renting consumer goods? A societal question. Challenges for the city on the move

En partenariat avec l’Ecole supérieure de commerce de Paris, le séminaire de la Chaire de l’IVM, sous la direction scientifique de François Ascher, Elisabeth Tissier Desbordes et Jean-Pierre Orfeuil a regroupé des chercheurs en sciences humaines et sociales, des spécialistes en marketing et des acteurs innovants dans les services liés à l’appropriation des biens pour explorer les liens entre propriété et usage, en général, et plus particulièrement dans le domaine des transports. Dans une société de plus en plus changeante,la propriété des objets jouera- telle un rôle moindre, à la différence de la location, voire des services, susceptibles d’une plus grande adaptabilité aux circonstances? Cette question se pose avec acuité dans le domaine des transports.
Ce séminaire a donné lieu à l’édition d’un ouvrage de Jean-Pierre Orfeuil ”Mobilités urbaines, l’âge des possibles” publiés aux Carnets de l’Info.

The international seminar, in partnership with the Paris Business School, brought together researchers and people working in the field, from multidisciplinary backgrounds and from both the public and private sectors to achieve a better understanding of what is involved in choices between renting and buying. In a society of constant change and increasing mobility, will the ownership of objects come to play a lesser role as compared with hiring or services, which are more adaptable to conditions? This question is particurarly acute in the field of transportation.
The seminar was followed by the publication of “Mobilités urbaines, l’âge des possibles” Carnets de l’Info editions

Aire métropolitaine de Barcelone - six passages métropolitains

Concours Aire métropolitaine de Barcelone, six passages métropolitains
Trois appels à concours nationaux organisés dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle
Organisés l’Àrea Metropolitana de Barcelona en collaboration avec le Col·legi d’Arquitectes de Catalunya

Entre les fleuves du Besòs et du Llobregat, dans les municipalités de Badalona, Montcada et Reixac, entre Ripollet et Cerdanyola, Sant Cugat del Vallès, entre Molins de Rei et Sant Vicenç dels Horts et Hospitalet de Llobregat : des passages à rouvrir, transformer, inventer sous les infrastructures, sur les autoroutes, entre les parcs et les voies ferrées…
▪  Le défi : penser des petites interventions immédiates et stratégiques pour la connexion des territoires métropolitains
▪  Trois appels à concours nationaux consécutifs (21 octobre, 20 novembre et 19 décembre 2014), ouverts et anonymes, pour des équipes pluridisciplinaires (octobre 2014 - mars 2015), résultats en mars 2015
Agenda : 21 octobre 2014 : premier appel à concours sur les sites 1A ("Un Passages à travers l'autoroute") et 1B ("Un passages articulateur")
20 novembre 2014 : deuxième appel à concours sur les sites 2C ("Un passage comme axe civique") et 2D ("Un passage comme promenade interurbaine")
19 Décembre 2014 : troisième appel à concours sur les sites 3E ("Un passage comme nœud de centralité") et 3F ("un passage comme hub intermodal")
Mars 2015 : proclamation des résultats (équipes lauréates et équipes primées) 
Participer    

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Metropolitan area of Barcelona competition, six metropolitan passages
Three consecutive, open and anonymous national calls organized through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized by Àrea Metropolitana de Barcelona in collaboration avec le Col·legi d’Arquitectes de Catalunya

Between the Besòs and Llobregat rivers, in the municipalities of Badalona, Montcada and Reixac, between Ripollet and Cerdanyola, Sant Cugat del Vallès, between Molins de Rei and Sant Vicenç dels Horts and Hospitalet de Llobregat: passages to be reopened, converted, designed on the infrastructures, on motorways, between parks and railway lines…
▪  The challenge: to design small, intermediate and strategic interventions in order to connect metropolitan areas
Three consecutive, open and anonymous national calls
Timetable : 21 October 2014: launch on sites 1A (a passage through the C31) and 1B (a passage as an articulator) - 20 November 2014: launch on sites 2C (un passage comme axe civique) and 2D (a passage as an suburban promenade) - 19 December 2014: launch on sites 3E (a passage as a central hub) and 3F (a passage as a metropolitan hub) - March 2015: Announcement of the results (winners and runners-up) 
Take part   

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Learning the city and mobility

L’Institut pour la ville en mouvement, en partenariat avec la Métropole de Lyon, l’Association Uni-Est, la Fondation PSA Peugeot Citroën et Ubisoft présentent

"En route", Premier jeu vidéo d’apprentissage de la mobilité
Réalisé par le studio de création Dowino

▪ Le 11 décembre 2015, Salle du Conseil de la Métropole de Lyon, pour découvrir et comprendre les fondements et partis pris du jeu avec des témoignages de terrain, des conférences et des ateliers.
 Programme
Conférences, tables rondes et démonstrations d'exemples d'innovation pédagogique et numérique
-"Quels points de jonction entre littératie du numérique et littératie de la ville ?" : Les habilités personnelles, technologiques et intellectuelles pour évoluer dans le monde numérique et dans la société se rejoignent-elles ? Alors que la littératie numérique n' est pas toujours maîtrisée par les personnes en inclusion sociale, leur proposer un support numérique constitue un défi supplémentaire.
- "Peut-on apprendre à s’enhardir ?" : La confiance en soi est pointée par les animateurs et les personnes en formation comme étant le dernier verrou dans l’apprentissage de la mobilité. Mais l’enhardissement de soi s’apprend-il?
- "Maîtriser les codes de la mobilité, est-ce seulement obéir aux normes?" : Si la mobilité est un savoir global, intégré à tous les actes de la vie quotidienne, inscrit dans les cultures, invisible, informel, difficile à découper en compétences spécifiques et niveaux, par où commencer pour s’approprier la culture de la mobilité ?

Pendant un an, un studio de création, des experts de la mobilité, de la création numérique, du jeu vidéo, de la formation, de l’insertion sociale et des futurs joueurs ont collaboré afin de créer un jeu innovant d’apprentissage de la mobilité.
- Un jeu qui associe des objectifs pédagogiques à des situations aussi loufoques que réalistes.
- Un jeu pour appréhender ses trajets quotidiens autrement, pour apprendre à mieux se déplacer dans un espace urbain complexe, pour vivre une expérience inédite de voyage urbain, pour développer des savoir être de la mobilité avec les moyens du bord, pour mieux connaître ses atouts face aux aléas des déplacements en ville, pour élargir sa palette d'actions, pour dédramatiser les sensations de panique et d'urgence, pour dépasser les sentiments de labyrinthe ou de ghetto, pour faciliter l’apprentissage de la mobilité à des adultes en situation de fragilité sociale et économique...

Dans le cadre du projet de recherche et d’expérimentation « Ville lisible », sur les apprentissages de la mobilité, piloté par l’Institut pour la ville en mouvement, la Métropole de Lyon et l’association Uni-Est, en partenariat avec la Fondation PSA Peugeot Citroën. Ubisoft, créateur et distributeur de jeux vidéo et acteur majeur du secteur du divertissement a accompagné la réalisation.
 

City on the Move, in partnership with Métropole de Lyon, Association Uni-Est, Fondation Peugeot Citroën and Ubisoft, present

"En route", The first mobility learning videogame
Produced by the Dowino design studio

▪ Meeting on December 11, 2015, in the Council Room of la Métropole de Lyon, to discover and understand the essence and principles of the game with personal field reports, lectures and workshops.
Program

Lectures, round tables and demonstrations of examples of educational and digital innovation
- “What do digital literacy and urban literacy have in common?”: Are similar personal, technological and intellectual skills needed to operate in the digital world and in society? Given that socially vulnerable populations are not always digitally literate, offering them a digital medium sets an additional challenge.
- “Can boldness be learned?”: Self-confidence is identified by both instructors and learners as the final barrier in learning mobility. But can self-assurance be learned?
- “Does mastering mobility codes just mean obeying the rules?” If mobility is a global form of knowledge, involved in all the actions of day-to-day life, embedded in cultures, invisible, informal, difficult to divide up into specific skills and levels, where do you start when you want to acquire the culture of mobility?

For the last year a design studio, experts in mobility, digital design, videogames, education and social integration, alongside future players, have worked together to design an innovative mobility learning game.
▪ A game that combines educational goals with a mix of zany and realistic situations.
▪ A game that helps people to understand their day-to-day travel differently, to learn how to move around better in a complex urban space, to experience urban travel in an entirely new way, to develop the social skills of mobility through their own resources, to be better aware of their abilities to handle the ups and downs of urban travel, to increase their range of skills, to defuse the sensations of panic and emergency, to overcome the sense of being caught in a maze or ghetto, to facilitate the learning of mobility for socially and economically vulnerable adults...

Part of the “Legible City” research and experimental project on mobility learning, headed by City on the Move, Métropole de Lyon and the Uni-Est Association, in partnership with Fondation PSA Peugeot CitroënUbisoft, the videogame designer and distributor, a major player in the gaming sector, supported the production of the project.

 

Learning the city and mobility

COMMENT CONCEVOIR DES DISPOSITIFS POUR PERMETTRE AUX CITADINS DE S’ORIENTER, DE SE DEPLACER, ET DE MAITRISER LES CODES FORMELS ET INFORMELS DE LA VILLE ?

Un français sur cinq est contraint dans ses déplacements quotidiens vers l’emploi et la formation, la santé et l’ensemble des ressources urbaines. Ces empêchements prennent souvent la forme d’un cercle vicieux : sans mobilité, pas d’accès à la formation et à l’emploi ; sans emploi, pas d’accès à la mobilité autonome.

Des freins à la mobilité
Les freins à la mobilité ne sont pas qu’une question de maîtrise d’objets techniques, d’itinéraires, de cartes ou de réseaux intermodaux. Ils relèvent surtout de dimensions plus psychosociales : pèsent les géographies subjectives – ces frontières symboliques qui quadrillent notre rapport à la ville -, les compétences sociales telles que savoir demander son chemin, comprendre la réponse, adopter le comportement « socialement adéquat » dans un transport public, oser se lancer dans des zones inconnues etc…

La mobilité, ça s’apprend !
Les citadins ne sont pas tous égaux devant la complexité de la ville : les outillages affectif et cognitif face au voyage, la compétence au dépaysement, les codes de la culture dominante s’intègrent dès le plus jeune âge. Mais ils peuvent aussi s’apprendre.

Un appel à propositions pour inventer le jeu multimédia d’apprentissage de la mobilité
Des adultes en situation d’exclusion sociale et professionnelle à Lyon, qui ont des ressources insoupçonnées, doivent apprendre à mieux se déplacer avec les moyens du bord, à se débrouiller pour leurs voyages quotidiens dans un espace urbain complexe et parfois chaotique. Quelle expérience interactive permettra ce voyage « initiatique » vers les « savoir être » de la mobilité quotidienne ?
▪ Ouverture des inscriptions le 21 octobre 2014 ; Date limite de dépôt des dossiers le 31 décembre 2014 ; Jury : 5 au 16 janvier 2015 ; réalisation : 2015

L’Institut pour la ville en mouvement avec ses partenaires Uni-Est, Le Grand Lyon et la Fondation Peugeot Citroën  appellent les concepteurs de jeux vidéo ou transmedia, associés à des experts de la formation, à  concevoir un jeu d’apprentissage de la mobilité qui s’appuie sur les objectifs définis dans le cadre du programme d’expérimentation «  La ville lisible ». Ubisoft, créateur et distributeur de jeux vidéos, accompagnera la réalisation du projet sélectionné.

Le programme "Ville lisible", Un projet de recherche et d'expérimentation sur les apprentissages de la mobilité
L’appel à proposition s’inscrit dans le projet « Ville lisible » qui vise plus largement à mettre à l’agenda la mobilité comme enjeu d’apprentissage, à comprendre les codes formels et informels de la mobilité, à imaginer comment dépasser ce qui freine les déplacements au quotidien.

Retrouvez les travaux réalisés pour préparer cet appel à propositions :
▪ A Lyon, un diagnostic sur les difficultés de mobilité rencontrées par les chômeurs et les personnes en voie d’insertion et des recommandations a été établi par le sociologue Eric Le Breton avec des associations et des chercheurs 
▪ Un premier démonstrateur numérique « la fresque : Les trajets du quotidien » a déjà listé les grands domaines où un apprentissage est nécessaire 
▪ Suivez pas à pas les parcours de Véronique et Kamel, la transformation  d’un déplacement urbain en parcours d’obstacles 

A project of research and experiment on teaching and learning mobility
Project Director and Scientific Director : Eric Le Breton
Project Manager : Gaelle Rony

DESIGNING SYSTEMS TO HELP CITYDWELLERS FIND THEIR WAY AROUND, TRAVEL AND GRASP THE FORMAL AND INFORMAL CODES OF THE CITY
One in five French people are restricted in their daily access to work, training, health and every urban resource. These restrictions often become a vicious circle: without mobility, there is no access to training and employment; without employment, no access to independent mobility.

Brakes on mobility
The brakes on mobility are not just a matter of getting to grips with technical objects like routes, maps or intermodal networks. More importantly, they have psychosocial dimensions: factors such as subjective geographies, those symbolic frontiers that pervade our relationship to the city, social skills such as asking directions, understanding the answers, adopting the “socially correct” behaviour on public transport, daring to enter unknown areas, etc…

Mobility is something you can learn!
That is why not all city dwellers are equal before the complexity of the city: the emotional and cognitive attitude to travel, the ability to cope with difference, the dominant cultural codes, are all things that are assimilated at an early age. But they can also be learned.

A hybrid, multimedia training kit
That is why the Legible City project is designing a hybrid, multimedia training kit for people involved in social and professional integration processes. This kit is initially being developed in the Greater Lyon area in partnership with Greater Lyon and the UNI-EST Association. Its specifications are being evolved through joint design seminars and workshops, entailing several crosscutting skills and disciplines: urban, digital, adult learning, vulnerable populations.

A first digital prototype: the interactive fresco
The project also includes contributions from the future recipients of the training, through trials with a first digital prototype, a thematic fresco. These experiments will help to identify the principles for the creation of a more advanced multimedia platform, which will further mobilise skills and interactivity
See the interactive fresco* (This page requires Google Chrome)

 

Learning the city and mobility

COMMENT CONCEVOIR DES DISPOSITIFS POUR PERMETTRE AUX CITADINS DE S’ORIENTER, DE SE DEPLACER, ET DE MAITRISER LES CODES FORMELS ET INFORMELS DE LA VILLE ?
Un français sur cinq est contraint dans ses déplacements quotidiens vers l’emploi et la formation, la santé et l’ensemble des ressources urbaines. Ces empêchements prennent souvent la forme d’un cercle vicieux : sans mobilité, pas d’accès à la formation et à l’emploi ; sans emploi, pas d’accès à la mobilité autonome.

Des freins à la mobilité
Les freins à la mobilité ne sont pas qu’une question de maîtrise d’objets techniques, d’itinéraires, de cartes ou de réseaux intermodaux. Ils relèvent surtout de dimensions plus psychosociales : pèsent les géographies subjectives – ces frontières symboliques qui quadrillent notre rapport à la ville -, les compétences sociales telles que savoir demander son chemin, comprendre la réponse, adopter le comportement « socialement adéquat » dans un transport public, oser se lancer dans des zones inconnues etc…

La mobilité, ça s’apprend !
Les citadins ne sont pas tous égaux devant la complexité de la ville : les outillages affectif et cognitif face au voyage, la compétence au dépaysement, les codes de la culture dominante s’intègrent dès le plus jeune âge. Mais ils peuvent aussi s’apprendre.

Un jeu multimédia d’apprentissage de la mobilité (En cours de réalisation)
Des adultes en situation d’exclusion sociale et professionnelle à Lyon, qui ont des ressources insoupçonnées, doivent apprendre à mieux se déplacer avec les moyens du bord, à se débrouiller pour leurs voyages quotidiens dans un espace urbain complexe et parfois chaotique. Quelle expérience interactive permettra ce voyage « initiatique » vers les « savoir être » de la mobilité quotidienne ?
L’IVM avec ses partenaires Uni-Est, Le Grand Lyon et la Fondation PSA Peugeot Citroën  ont appelé les concepteurs de jeux vidéo et transmedia, associés à des experts de la formation, à  concevoir un jeu d’apprentissage de la mobilité qui s’appuie sur les objectifs définis dans le cadre du programme d’expérimentation «  La ville lisible ». Ubisoft, créateur et distributeur de jeux vidéos, accompagne la réalisation du projet sélectionné.

Retrouvez aussi :
▪ A Lyon, un diagnostic sur les difficultés de mobilité rencontrées par les chômeurs et les personnes en voie d’insertion et des recommandations a été établi par le sociologue Eric Le Breton avec des associations et des chercheurs 
▪ Un premier démonstrateur numérique « la fresque : Les trajets du quotidien » a déjà listé les grands domaines où un apprentissage est nécessaire 
▪ Suivez pas à pas les parcours de Véronique et Kamel, la transformation  d’un déplacement urbain en parcours d’obstacles 

 

 

DEVISING SYSTEMS TO HELP CITYDWELLERS FIND THEIR WAY, MOVE AROUND AND GRASP THE FORMAL AND INFORMAL CODES OF THE CITY?

One in five French people are restricted in their daily journeys to work, training, health and every urban resource. These hindrances often take the form of a vicious circle: without mobility, there is no access to training and employment; without employment, no access to independent mobility.

Obstacles to mobility
The obstacles to mobility are not just about mastering technical objects, routes, maps or intermodal networks. The most important obstructions are psychosocial: the power of psychogeographies – those symbolic borders that crisscross our relation to the city – social skills such as being able to ask directions, understand the reply, adopt the “socially appropriate” behavior on public transport, daring to enter unfamiliar areas, etc…

Mobility is something you can learn!
Not all city dwellers are equal before the complexity of the city: emotional and cognitive tools for dealing with travel, the ability to tackle the unknown, the currents of the dominant culture, are required very early in life. But they can also be learnt.

A multimedia mobility learning game (In production)
Adults in Lyon in a situation of social and professional exclusion, who have unsuspected resources, need to learn to move around using the skills at their disposal, to cope with their day-to-day travel needs in a complex and sometimes chaotic urban space. What kind of interactive experience could take them on this journey of “initiation” into the “secrets” of day-to-day mobility?
City on the Move, with its partners Uni-Est, Le Grand Lyon and the PSA Peugeot Citroën  Foundation, called upon videogame and transmedia game designers to work with educational experts on the design of a mobility learning game based on objectives established within the experimental “Legible City” program. Ubisoft, The videogame creator and distributor will support the production of the winning project.

And also :
▪ In Lyon, a diagnosis of the mobility difficulties experienced by the unemployed and people seeking reintegration, together with recommendations, established by the sociologist Eric Le Breton with voluntary organizations and researchers 
▪ A prototype digital demonstrator “The fresco: Day-to-day journeys” has already identified the major areas where learning is needed 
▪ Follow the travels of Véronique and Kamel step-by-step, how an urban journey becomes an obstacle course  

Barcelone Sant Andria del Besòs : de la ville à la mer

Concours Barcelone, Sant Andria del Besòs : de la ville à la mer
Un concours international organisé dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle
Organisé par le Consorcí del Besòs en collaboration avec le Col·legi d’Arquitectes de Catalunya

Une situation qui se répète sur toute la côte catalane et partout dans le monde : comment transformer un passage sous la voie ferrée côtière en un espace public accueillant qui facilite l’accès des habitants au littoral ?
▪  Le défi : franchir la voie ferrée ; renouer le lien ville-mer-fleuve ; penser le passage comme un élément clé, point d’étape dans la rénovation prévue de la zone ; en faire un micro-hub intermodal
▪  Concours international en deux phases ouvert à toute personne majeure professionnelle de l’architecture, de l’urbanisme ou du design 
Agenda : 4 décembre 2014 : ouverture des inscriptions;  19 janvier 2015 : clôture de la réception des candidatures; 28 janvier 2015 : annonce des cinq finalistes sélectionnées pour la phase 2 du concours ; 5 février 2015 : réunion d'information pour les équipes sélectionnées ; 22 avril 2015 : clôture des rendus finaux ; 30 avril : proclamation de l'équipe lauréate
Participer    

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Barcelone, Sant Andria del Besòs : from city to the sea
Call for ideas organised through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized by the Consorcí del Besòs in collaboration with the Col·legi d’Arquitectes de Catalunya.

A problem encountered everywhere on the Catalan coast and around the world: how to convert a passage under the coastal railway into a welcoming public space to facilitate local access to the sea?
▪  The challenge: crossing the railway line; reconnecting city, sea and river; designing the passage as a key component, a stage in the planned renovation of the area; turning it into an intermodal micro-hub
International competition in two phases, open to any adult architecture, urban planning or design professional.
Timetable : Beginning of December 2014: registration opens; 19 January 2015: deadline for applications; 28 January 2015: announcement of the five finalists; 5 February 2015: in situ seminar; 22 April 2015: deadline for final submissions; 30 April: announcement of results
Take part   

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Better Mobility, Better Life

Le Prix Better Mobility Better Life est un dispositif qui permet d’identifier en Chine des solutions innovantes de management de la mobilité. Chaque année depuis 2010, des dizaines d’initiatives en provenance de nombreuses villes sont portées à la connaissance d’un jury d’experts internationaux.
Le prix est organisé en partenariat avec la Banque Mondiale, l’Université de Tongji, le Centre de Recherche sur les Transports du Ministère du Logement et du Développement Urbain et Rural, la revue Urban Transport.

 

Les exemples récoltés permettent d’une part de constater une grande diversité d’approches et de modèles de management et d’autre part de prendre la mesure de la complexité des jeux d’acteurs et des sensibilités locales aux enjeux de la mobilité. L’approche du terrain apporte un éclairage nouveau sur la façon dont est organisée la mobilité au quotidien. Ici et là, à l’initiative d’un exploitant des transports collectifs, d’une association, d’un comité de quartier, d’une entreprise, des solutions émergent : du vélo en libre-service, du covoiturage, des bus de nuit, du stationnement mutualisé, des plans de gestion des microcirculations, des flottes de véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite, etc. Parfois récentes, souvent inédites, sans être pour autant révolutionnaires, ces solutions se présentent tout simplement comme des tentatives d’améliorer les conditions locales de mobilité.Elles sont l’expression en Chine d’un univers de la mobilité effervescent, animé par la souplesse des business models, sensibles aux apports de l’économie sociale et solidaire, ouvert à la société civile. Au final, elles confirment que l’action publique dans les domaines de la mobilité urbaine dépasse le simple champ des politiques publiques. Elles confirment également que les processus d’innovation ascendante complètent avec succès les stratégies institutionnelles de développement de la ville et des transports

The Better Mobility Better Life Prize is an award that identifies innovative mobility management solutions in China. Each year since 2010, several dozens of initiatives from many different towns and cities have been submitted to a panel of international experts.
In partnership with the World Bank, Tongji University, the Ministry of Housing and Urban and Rural Development’s Transportation Research Centre, the journal Urban Transport.

 

The examples received on the one hand show a wide diversity of management approaches and models, and on the other hand reveal the complexity of the different actors involved and of local attitudes to mobility issues. The bottom-up approach casts new light on the way day-to-day mobility is organised. Here and there, at the initiative of a public transport operator, a voluntary organisation, a neighbourhood committee, a company… solutions emerge: self-service bicycle hire, car pools, night buses, parking pools, micro traffic management plans, vehicle fleets for people with reduced mobility, etc. Sometimes novel, often pioneering, although not revolutionary, these solutions come across simply as attempts to improve local mobility conditions. They are the expression of a vibrant world of mobility in China, driven by flexible business models, aware of the contributions of the social and community economy, open to civil society. Ultimately, they confirm that public action in the sphere of urban mobility goes beyond the simple scope of public policy. They also confirm that bottom-up innovation processes can successfully complement institutional strategies for the development of the city and transportation.
 

Better Mobility, Better Life

Le Prix Better Mobility Better Life est un dispositif qui permet d’identifier en Chine des solutions innovantes de management de la mobilité. Chaque année depuis 2010, des dizaines d’initiatives en provenance de nombreuses villes sont portées à la connaissance d’un jury d’experts internationaux.Le prix est organisé en partenariat avec la Banque Mondiale, l’Université de Tongji, le Centre de Recherche sur les Transports du Ministère du Logement et du Développement Urbain et Rural, la revue Urban Transport.
 4e Edition, Remise des prix le 1er novembre 2014, 7th Forum franco chinois sur le transport à haut niveau de service  

Les exemples récoltés permettent d’une part de constater une grande diversité d’approches et de modèles de management et d’autre part de prendre la mesure de la complexité des jeux d’acteurs et des sensibilités locales aux enjeux de la mobilité. L’approche du terrain apporte un éclairage nouveau sur la façon dont est organisée la mobilité au quotidien. Ici et là, à l’initiative d’un exploitant des transports collectifs, d’une association, d’un comité de quartier, d’une entreprise, des solutions émergent : du vélo en libre-service, du covoiturage, des bus de nuit, du stationnement mutualisé, des plans de gestion des microcirculations, des flottes de véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite, etc. Parfois récentes, souvent inédites, sans être pour autant révolutionnaires, ces solutions se présentent tout simplement comme des tentatives d’améliorer les conditions locales de mobilité.Elles sont l’expression en Chine d’un univers de la mobilité effervescent, animé par la souplesse des business models, sensibles aux apports de l’économie sociale et solidaire, ouvert à la société civile. Au final, elles confirment que l’action publique dans les domaines de la mobilité urbaine dépasse le simple champ des politiques publiques. Elles confirment également que les processus d’innovation ascendante complètent avec succès les stratégies institutionnelles de développement de la ville et des transports

The Better Mobility Better Life Prize is an award that identifies innovative mobility management solutions in China. Each year since 2010, several dozens of initiatives from many different towns and cities have been submitted to a panel of international experts.
In partnership with the World Bank, Tongji University, the Ministry of Housing and Urban and Rural Development’s Transportation Research Centre, the journal Urban Transport.

4th Edition : Prize Awards on November 1st 2014, 7th Forum of Sino French Sustainable Urban Transport Systems, Shanghai

The examples received on the one hand show a wide diversity of management approaches and models, and on the other hand reveal the complexity of the different actors involved and of local attitudes to mobility issues. The bottom-up approach casts new light on the way day-to-day mobility is organised. Here and there, at the initiative of a public transport operator, a voluntary organisation, a neighbourhood committee, a company… solutions emerge: self-service bicycle hire, car pools, night buses, parking pools, micro traffic management plans, vehicle fleets for people with reduced mobility, etc. Sometimes novel, often pioneering, although not revolutionary, these solutions come across simply as attempts to improve local mobility conditions. They are the expression of a vibrant world of mobility in China, driven by flexible business models, aware of the contributions of the social and community economy, open to civil society. Ultimately, they confirm that public action in the sphere of urban mobility goes beyond the simple scope of public policy. They also confirm that bottom-up innovation processes can successfully complement institutional strategies for the development of the city and transportation.

  

 

Better Mobility, Better Life

Le Prix Better Mobility Better Life est un dispositif qui permet d’identifier en Chine des solutions innovantes de management de la mobilité. Chaque année depuis 2010, des dizaines d’initiatives en provenance de nombreuses villes sont portées à la connaissance d’un jury d’experts internationaux.Le prix est organisé en partenariat avec la Banque Mondiale, l’Université de Tongji, le Centre de Recherche sur les Transports du Ministère du Logement et du Développement Urbain et Rural, la revue Urban Transport.
 4e Edition, Remise des prix le 1er novembre 2014, 7th Forum franco chinois sur le transport à haut niveau de service  

Les exemples récoltés permettent d’une part de constater une grande diversité d’approches et de modèles de management et d’autre part de prendre la mesure de la complexité des jeux d’acteurs et des sensibilités locales aux enjeux de la mobilité. L’approche du terrain apporte un éclairage nouveau sur la façon dont est organisée la mobilité au quotidien. Ici et là, à l’initiative d’un exploitant des transports collectifs, d’une association, d’un comité de quartier, d’une entreprise, des solutions émergent : du vélo en libre-service, du covoiturage, des bus de nuit, du stationnement mutualisé, des plans de gestion des microcirculations, des flottes de véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite, etc. Parfois récentes, souvent inédites, sans être pour autant révolutionnaires, ces solutions se présentent tout simplement comme des tentatives d’améliorer les conditions locales de mobilité.Elles sont l’expression en Chine d’un univers de la mobilité effervescent, animé par la souplesse des business models, sensibles aux apports de l’économie sociale et solidaire, ouvert à la société civile. Au final, elles confirment que l’action publique dans les domaines de la mobilité urbaine dépasse le simple champ des politiques publiques. Elles confirment également que les processus d’innovation ascendante complètent avec succès les stratégies institutionnelles de développement de la ville et des transports

The Better Mobility Better Life Prize is an award that identifies innovative mobility management solutions in China. Each year since 2010, several dozens of initiatives from many different towns and cities have been submitted to a panel of international experts.
In partnership with the World Bank, Tongji University, the Ministry of Housing and Urban and Rural Development’s Transportation Research Centre, the journal Urban Transport.

4th Edition : Prize Awards on November 1st 2014, 7th Forum of Sino French Sustainable Urban Transport Systems, Shanghai

The examples received on the one hand show a wide diversity of management approaches and models, and on the other hand reveal the complexity of the different actors involved and of local attitudes to mobility issues. The bottom-up approach casts new light on the way day-to-day mobility is organised. Here and there, at the initiative of a public transport operator, a voluntary organisation, a neighbourhood committee, a company… solutions emerge: self-service bicycle hire, car pools, night buses, parking pools, micro traffic management plans, vehicle fleets for people with reduced mobility, etc. Sometimes novel, often pioneering, although not revolutionary, these solutions come across simply as attempts to improve local mobility conditions. They are the expression of a vibrant world of mobility in China, driven by flexible business models, aware of the contributions of the social and community economy, open to civil society. Ultimately, they confirm that public action in the sphere of urban mobility goes beyond the simple scope of public policy. They also confirm that bottom-up innovation processes can successfully complement institutional strategies for the development of the city and transportation.

  

 

Buenos Aires : un passage une ville

Buenos Aires : un passage, une ville – la passerelle Scalabrini Ortiz
Un concours national d’idées pour étudiants en architecture organisé dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle
Organisé avec l’appui de la Sociedad Central de Arquitectos, l’association Amigos del Lago de Palermo, la Faculté d’Architecture, de design et d’urbanisme de l’Université de Buenos Aires, la Fondation ALVINA et le département de mobilité de la Ville.

▪  Le contexte : un site traversé par de grosses infrastructures (voie ferrée et autoroute urbaine), de grands pôles  mal connectés entre eux, une ligne de chemin de fer sous-utilisée et une gare éloignée et mal connectée aux équipements desservis
▪  Les enjeux :  faciliter le passage entre le stade de football Monumental , la cité université, le fleuve de la Plata et les quartiers résidentiels
▪  Un concours national d’idées pour étudiants en architecture de vingt universités en Argentine
Agenda :
15 juillet 2014 : lancement de l'appel à concours
14 août 2014 : remise des projets 
31 août 2014 : exposition au Musée d'Architecture de Buenos Aires des 6 projets sélectionnés
2 Septembre 2014 : atelier de présentation des projets - remise des prix officielle à la Société des Architectes
Les résultats :
Les résultats du concours d'idées d'étudiants en architecture  “Un Passage, une ville" ont été rendus le 2 septembre 2014 à la Société Centrale des Architectes (SCA).
Les projets primés ont proposé des interprétations variées, depuis des interventions minimalistes sur la passerelle qui relie la gare de chemin de fer Scalabrini Ortiz à la Cité Universitaire, au changement radical de la voie rapide Cantilo Lugones en Boulevard urbain, avec la mise en place de feux de signalisation et une réduction de la vitesse pour les automobiles. 
Le jury a primé les équipes suivantes : 
Premier prix : Marcos Altgelt et Segundo Denegri ; Tuteur: Constanza Nuñez
Deuxièmes prix ex aequo : Rodrigo Di Cesare, Ignacio Di Gilio, Lautaro Vogel et Emir Zuain ; tuteur: Juan Carlos Etulain et Gabriel Safranchik, Javier Deyheralde, Fabián Dejtiar et Santiago Trivilino ; collaboratrice: Ailén Aljadeff ; tutrice : Ludmila Crippa
 ▪ Tous les résultats du concours 

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Buenos Aires : a passage, a city – The scalibrini Ortiz Footbridge
Call for project ideas open to students organized through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized with the Sociedad Central de Arquitectos, the association Amigos del Lago de Palermo, the Faculty of Architecture, design and urban planning of the University of Buenos Aires, ALVINA foundation and the city department for mobility of the Municipality

▪  The context: site crossed by large infrastructures  (railway and expressway ), bad connections of the major polarities, under-utilized railway line and remote station, poorly connected with the facilities
Main issues: facilitate the passage between the footbal stadium Monumental, University campus, the Plata river and urban neighbourhoods
Call for project ideas open to students on twenty universities in Argentina
Timetable :
August 2014: submission of projects
September 2014: temporary experimental installation for the transformation of the existing bridge and its access routes
1-2 September 2014: results, lectures and workshops 
▪  The whole  information on the student competition 
The results :
Last 2 September, at the Central Society of Architects in Buenos Aires (SCA) were announced the results of the student competition.
The prize-winning projects proposed various interpretations, from minimalist interventions on the footbridge linking the station to the campus, to radical change of the motorway into an urban boulevard, with traffic lights and a reduced speed limits.
The jury, presided by Marcel Smets, awarded the following teams: 
First prize : Marcos Altgelt and Segundo Denegri; Tutor: Constanza Nuñez
Second prizes ex aequo : Rodrigo Di Cesare, Ignacio Di Gilio, Lautaro Vogel and Emir Zuain; tutor: Juan Carlos Etulain, Gabriel Safranchik, Javier Deyheralde, Fabián Dejtiar et Santiago Trivilino; cCollaborator: Ailén Aljadeff; Tutor: Ludmila Crippa

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Things are moving in the outskirts!

Concours réalisé par l’Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise (Audiar) en partenariat avec IVM,
sous la direction éditoriale de Eric Le Breton et Bruno Le Corre

C’est là que vit une grande partie de la population française. Une population qui souhaite disposer d’espaces naturels, d’un jardin, d’une maison et qui, en même temps, souhaite accéder à toutes les ressources qu’offre un centre : des emplois, des commerces, des aménités culturelles et éducatives… Mais la faible densité ne permet pas d’assurer une desserte satisfaisante en transports en commun et, pour se déplacer, il faut prendre sa voiture. Cela a un coût pour l’environnement bien entendu, mais aussi un coût social et culturel. Quand on  n’a pas les moyens économiques ou physiques d’avoir une voiture ou que l’on ne peut passer le permis de conduire, il faut parfois renoncer à se déplacer et donc renoncer à un emploi, à une formation, à des soins…Sans moyen individuel de transport, la ville périurbaine devient impraticable et illisible.

Il faut imaginer des organisations de la mobilité qui permettent à tous d’accéder à la diversité des pôles urbains. Elles ne peuvent pas être rigides mais doivent consister, au contraire, en une large palette de solutions combinant des réponses sociales, culturelles, techniques, paysagères, éducatives et une gouvernance ouverte à laquelle les citadins puissent être associés.

La quarantaine d’équipes d’étudiants qui ont participé au concours « Ca bouge dans le périurbain ! », animé par l’Agence d’urbanisme de l’agglomération rennaise et l’Institut pour la ville en mouvement, a pris la mesure du défi. Leurs propositions s’appuient sur les contraintes spécifiques des territoires périurbains pour faire appel à la créativité, sortir des sentiers battus, interroger des domaines inédits, inventer des solutions qui améliorent la vie quotidienne des habitants.

Elles offrent des pistes de réflexion et d’action pour les acteurs de la ville. Elles affirment que le périurbain est dans la ville d’aujourd’hui et que c’est à partir de là que la ville de demain peut être pensée. Elles associent des perspectives interdépendantes, parmi lesquels les questions de gouvernance, d’éducation, de formation à la mobilité, du paysage et du design urbain, de l’hybridation des techniques, de la construction de nouvelles solidarités et de civilités, joueront un rôle clé.

 

Competition run by Audiar (Rennes Conurbation Urban Planning and Interdistrict Development Agency) in partnership with IVM,
under the editorial supervision of Eric Le Breton and Bruno Le Corre

 

It is here that a large proportion of the French population lives. A population that wants to enjoy natural spaces, a garden, a house, and which, at the same time, would like access to all the resources provided by a centre: jobs, shops, cultural and educational amenities… However, low density does not offer adequate public transport provision and, in order to get around, there is no alternative but the car. This has a cost for the environment, of course, but also a social and cultural cost. When you don’t have the economical or physical resources to own a car or unable to pass the driving test, you sometimes have to stay where you are, and therefore give up on a job, on training, on healthcare… Without a personal means of transport, the city outskirts become impracticable and illegible.

We need to devise ways of organising mobility that give everyone access to the diversity of urban centres. These cannot be rigid, but instead need to be made up of a wide range of solutions, combining social, cultural, technical, landscape and educational responses and open governance in which citydwellers can participate.

The forty or so teams of students who took part in the “Things are moving in the outskirts!” Competition, run by the Rennes Conurbation Urban Planning and Interdistrict Development Agency and City on the Move, were up to the challenge. Their proposals draw on the constraints specific to life in the outskirts to come up with creative solutions, get off the beaten track, explore new domains, devise solutions that improve the day-to-day lives of residents.
They offer ideas for municipal officials to think about and act upon. They recognise that the outskirts are part of today’s city and can be a starting point for the way we think about the future of the city. They link interdependent perspectives, in which questions of governance, education, mobility training, landscape and urban design, hybridised techniques, the construction of new communities and civic values, will play a key role.

Climate change: new markets, new economy?
Climate change and mobility in the US: who makes the law?
Cruzando Fronteras urbanas. El pasaje como conexion

Workshop Passages: Bogotá, Passages et BRT

29 septembre-3 octobre 2014 à Bogotá, organisé par  trois universités majeures de Colombie (Universidad de Los Landes, Pontificia Universidad et Universidad Nacional de Colombia) avec le soutien de la Fondation Rogelio Salmona et l’Institut de Développement urbain de la Ville
▪ Workshop pour 60 étudiants en architecture 
▪ Expertise par deux personnalités internationales (Antón Salvadó et Eleni Gigantes) et 21 invités nationaux, spécialistes et praticiens en architecture, sociologie,  ingénierie…
▪ En savoir Plus  ; www.passages-ivm.com

 Nouveaux enjeux pour les passerelles
Sur l’autoroute urbaine de Bogotá, espace dominant de mobilité, les passerelles pour piétons apparaissent comme les passages les plus appropriés pour traverser les barrières et relier des quartiers et des activités  séparés. Or ces passerelles, souvent mal conçues et peu stables, sont devenues des lieux d’insécurité et dès lors peu utilisés, parfois même abandonnés. Avec la construction des premières voies expresses du système BRTà Bogotá (Transmilenio), les passerelles piétonnes deviennent des éléments indispensables, puisque qu’elles permettent aux piétons d’accéder aux stations de BRT. Espaces de connexion du système, ces artefacts génèrent aussi une nouvelle urbanité, facilitent l’accès aux quartiers environnants, connectent à d’autres moyens de transport (taxi, bicitaxi). Ce sont des lieux qui facilitent l’accès à de nouveaux équipements et où l’on retrouve des commerces, notamment ambulants.
Atelier d'étudiants "Franchir les frontières urbaines"
Le site proposé pour le workshop est le tronçon de BRT situé sur l’Avenue Calle 80 (première phase de Transmillenio déjà construite), l'intersection avec l'avenue Boyacá (phase d’étude en cours menée par l'Institut de développement urbain) et son aire d'influence.Ce site est exemplaire car il présente les conséquences déjà visibles du BRT à Bogotá, à savoir une accentuation de la séparation entre les quartiers mais aussi l’apparition de nouvelles connexions entre les stations du  Transmillenio et les centres commerciaux. La zone est en fort développement  urbain (Pontevedra), mais comportent aussi les quartiers traditionnels dont les périphéries se densifient aux abords de ces avenues (Bonanza, le lac St. Mary, Minuto de Dios). La présence d'éléments naturels constitutifs de la structure écologique de la ville, comme les zones humides de Santa María del Lago et  de Juan Amarillo l’ancienne rivière de Salitre (devenue aujourd'hui  un canal) constitue  un enjeu important dans cette zone.

Passages Worshop : Bogotá, Passages and BRT

September 29-October 2014, Bogotá  organized by three major universities of Columbia (Universidad de Los Landes, Pontificia Universidad et Universidad Nacional de Colombia), in association with with the Rogelio Salmona Fundation and the urban development Insittute of the Municipality. 
▪ Urban planning workshop for 60 students in architecture 
▪ Two international experts (Antón Salvadó and Eleni Gigantes) and 21 national invited specialist and profesionnals in architecture, sociology, engineering
▪ More ; www.passages-ivm.com

New issues for the footbridge
On the expressway of Bogotá, dominant mobility space of the city, pedestrian bridges appear to be the most appropriate passages to cross barriers and connect separated neighborhoods and activities. But these bridges are often poorly designed and  unstable, have become places of insecurity and therefore are rarely used, sometimes even abandoned. With the construction of the first lines of the BRT system of Bogotá (Transmilenio), those footbridges become indispensable because they give access to the BRT stations. Space of connection of the whole system, these artifacts also generate a new urbanity, facilitate access to the surrounding neighborhoods and connect to other means of transportation (taxi, bicitaxi). These places also generate new facilities and services, including street vendors. 
Student workshop "cross the urban frontiers"
The site proposed for the workshop is the section of BRT located on the Avenue Calle 80 (first phase of Transmilenio, already built), the intersection with Avenue Boyacá (study phase  conducted by the Urban Development Institute of the City) and its area of ​​influence.This site is emblematic since it presents features due to the first consequences of the BRT in Bogota, namely a stronger separation between neighborhoods but also new connections between the Transmilenio stations and shopping areas. The site is under a strong urban development (Pontevedra), but also have traditional neighborhoods whose peripheries densify around these avenues (Bonanza, St. Mary Lake, Minuto de Dios). The presence of natural elements, components of the ecological structure of the city, such as the wetlands of of Santa María del Lago and of Juan Amarillo and the former Salitre River (now a canal) is an  important issue in this area.
 

 

At home, but how far?
Travel, Migrations, Tourism
Développement durable et nouvelles mobilités urbaines

Développement durable et nouvelles mobilités urbaines
Zhuo Jian et Jean-François Doulet (dir.), Presses de la construction de Chine, 2006

Catalogue du concours «Développement durable et nouvelles mobilités urbaines»

L’Institut pour la ville en mouvement a organisé en 2005 un concours d’architecture et d’urbanisme entre des écoles d’architecture chinoises et européennes sur le thème « développement durable et nouvelles mobilités urbaines ». Le concours a mis en compétition des équipes d’étudiants composées de membres des deux régions pour un travail sur trois sites en Chine (Canton, Wuhan et Shanghai) auxquels correspondent trois thématiques spécifiques (urbaniser les réseaux, intégrer les différents modes de transport et donner de l’urbanité aux pôles d’échanges).

En novembre 2005, le jury sino-européen, marqué notamment par la présence de Bernard Reichen, lauréat du Grand Prix français d'urbanisme, a retenu 10 projets particulièrement innovants. Les trois premiers prix ont été décernés aux Universités de Canton, Shanghai et Berlin pour leurs propositions sur le quartier commerçant de Xujiahui à Shanghai, les abords du pont principal de Wuhan et la zone industrielle en reconversion sur le bord de la rivière des Perles à Canton.

Sustainable development and new urban mobilities
Zhuo Jian and Jean-François Doulet (ed.), China Construction Press, 2006
Catalogue of the competition on “Sustainable Development and New Urban Mobilities”.

In 2005, the City on the Move Institute organised an architecture and urban planning competition between Chinese and European architecture schools on the topic of “sustainable development and new urban mobilities”. The competition confronted teams of students made up of members from both regions to produce a project on three sites in China (Canton, Wuhan and Shanghai) each matched with specific themes (planning transportation networks, integrating different transport methods and creating integrated urban interchange hubs).


In November 2005, the joint Chinese and European jury, whose members included Bernard Reichen, winner of France’s Grand Prix for urbanisme, selected 10 particularly innovative projects. The top three prizes were awarded to the Universities of Canton, Shanghai and Berlin, for the proposals on the Xujiahui shopping district in Shanghai, the main bridge surrounds in Wuhan and the industrial zone undergoing conversion by the Pearl River in Canton.

El diseño expande sus fronteras
Emergences
At home in the city
Between expressionism and minimalism
Making the city with flows? Managing the spaces of interchange and architecture of mobility
Taxi Festival
Ganar la calle ! Compartir sin dividir

¡ Ganar La calle ! Compartir sin dividir, Dir. Andrès Borthagaray, Editions Infinito, 2009
Cet ouvrage est issu des travaux réalisés par l’Institut pour la ville en mouvement dans la cadre de la présentation de l’exposition internationale de l’IVM «  La rue est à nous…tous  !  » en Amérique latine
ganarlacalle.org

Il est temps de penser aux rues des villes. Nous avons quelques 570 millions d’habitants en Amérique Latine, parmi lesquels presque 80% vivent dans des centres urbains. Si nous prenons en compte le fait que les rues correspondent à 25% voire 30% de la superficie des villes et qu’elles constituent l’espace public par excellence, nous comprenons alors qu’il s’agit d’un sujet qui n’a nul besoin de démonstration pour prouver son importance. Il fut un temps où les rues combinaient toutes les fonctions. Plus tard, elles commenceront à être spécialisées, parfois à des degrés extrêmes. Simultanément aux modèles hyper-spécialisés qui existent toujours commence à émerger un nouveau modèle de rue intégrateur.
Ce livre se penche sur cette question grâce à l’étude de plus d’une cinquantaine de cas représentatifs parmi onze grandes villes de l’Amérique Latine. Il été élaboré à partir d’une série d’éléments comme leur histoire, leur évolution et leur réalité actuelle, projetant vers le futur quelques-uns des modèles emblématiques de nos rues.

 

 

¡ Ganar La calle ! Compartir sin dividir Ed. Andrès Borthagaray, Editions Infinito, 2009
ganarlacalle.org

It is time to think about city streets. We have around 570 million people in Latin America, of whom almost 80% live in the urban centres. If we recognise the fact that streets account for 25% or even 30% of the area of cities, and represent the essence of public space, we can see that they are a subject whose importance is beyond question. There was a time when streets performed every urban function. Later, they began to become specialised, sometimes to an extreme degree. Alongside the hyper-specialised models that still exist, a new integrative model of the street is beginning to emerge. This book explores the issue through more than fifty representatives case studies from eleven of Latin America’s big cities. It was put together from a series of elements, such as their history, their evolution and their current reality, and considers the future for some of our iconic street models. This book is based on research conducted by the City on the Move Institute (IVM) within the framework of its international exhibition “The street belongs to all of us!” In Latin America.

Integration Programme

Après avoir mené des études nationales, organisé un colloque scientifique international en 2002, conçu et animé pendant deux ans une plate-forme d’échanges et d’expérimentations de terrain avec six associations ( garage social, location sociale de véhicules, formation au permis de conduire, à la lecture de plan, apprentissage du vélo, services de transport...), l’IVM a mis en débat la question du quatrième pilier de l’insertion sociale: la mobilité.

 

L’IVM a été sollicité par le Haut Commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté en mai 2008, pour participer à l’organisation d’une rencontre territoriale du Grenelle de l’Insertion à Lyon. Le coût du transport et l’absence de moyens de transport sont les contraintes les plus couramment exprimées par les personnes en insertion qui cherchent un emploi.

After conducting national surveys, organising an international colloquium in 2002, and devising and running a two-year platform for fieedback and field experiment in partnership with 6 associations (micro-public transport, community taxis,loan and rent for bicycles, mopeds, cars, vans, car sharing, community garages, targeted preparation for the driving test...) , City on The Move (IVM) is now planning a debate on the “Fourth pillar of inclusion”- mobility.

 

IVM was taking part in the Regional “grenelle de l’Insertion” meeting on inclusion and mobility, in Lyon, May 2008. When asked what is the principal obstacle to their returning to work, one in five recipients of minimum income support replies that it is the absence of transport.

Grenoble : Passages du cinéma

"Passages du cinéma" à Grenoble 
 A l'occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, la Cinémathèque de Grenoble, associée à l'IVM, propose un itinéraire pour découvrir des passages urbains singuliers, et revisiter la notion de passage à travers des films d’hier et d’aujourd’hui.

Programme 
■ A partir du mercredi 16 septembre : exposition photographique de passages contemporains réalisée par l’IVM présentée à la maison de l’architecture de l’Isère.
■ Vendredi 18 septembre 2015 à 18h00 : conférence apéritive et ciné-concert à la Cinémathèque de Grenoble, avec les interventions de Pascal Amphoux, architecte, Nicolas Tixier, président de la Cinémathèque de Grenoble, et Mireille Apel-Muller, déléguée générale IVM
■ Samedi 19 septembre de 14h00 à 23h00 : parcours et projections dans 8 passages emblématiques de la ville
Un projet de la Cinémathèque de Grenoble et de l’IVM, en collaboration avec la Maison de l’architecture de l’Isère et l’INA. 

"Passages of cinema" in Grenoble
 To mark Heritage Days on September 18 and 19, Grenoble Cinémathèque, in partnership with IVM, is proposing an itinerary to discover unusual urban passages, and to revisit the notion of the passage through films past and present.
Program
■ Starting Wednesday 16 September: exhibition of photographs of contemporary passages staged by IVM and presented at maison de l’architecture de l’Isère.
■ Friday 18 September 2015 at 6 p.m.: aperitif lecture and cine-concert at the Grenoble Cinémathèque, with talks by the architect Pascal Amphoux, Nicolas Tixier, President of Cinémathèque de Grenoble, and Mireille Apel-Muller, Chief Executive of IVM
■ Saturday 19 September, 2 p.m. to 11 p.m.: itineraries and screenings through 8 of the city’s iconic passagesThe project run by Cinémathèque de Grenoble and IVM, in collaboration with Maison de l’architecture de l’Isère and INA.
 
Accessibility in metropolitan spaces
L'espace public sous la pression des infrastructures de transport

"L'espace public sous la pression des infrastructures de transport"
12-13 novembre à l'Université catholique du Chili
Rencontre académique et professionnelle sur les défis du transport collectif "2.0" : relier sans séparer et ouvrir les passages urbains
▪ Présentation des travaux IVM Amérique latine sur les passages, débats sur des cas latino américains, présentation du numéro spécial "Passages" de la revue R, visites de terrain et échanges avec les autorités locales de la ville de Santiago du Chili
▪ Organisée par IVM Amérique latine, et le laboratoire Ville et Mobilité de la Faculté d’architecture, de design et d’études urbaines, Université catholique du Chili

Public space under pressure from transportation infrastructures”
November 12-13 at Catholic University of Chile

An academic and professional event on the challenges of mass transit “2.0”: linking without separating and opening up urban passages
▪ Presentation of IVM Latin America’s work on passages, debates on Latin American cases, presentation of the special “Passages” issue of the journal R, site visits and discussions with the city authorities in Santiago de Chile
▪ Organized by IVM Latin America, and the City and Mobility Department of the Architecture, Design and Urban Studies Faculty at Catholic University of Chile

Is China in the process of inventing tomorrow's streets?

À Shanghai, dans le cadre du programme général de manifestations organisées autour de l’exposition “ La rue est à nous...tous !”, un séminaire scientifique organisé par l’IVM s’est tenu en mars 2008 à l'Université de Tongji sur le thème "La Chine est-elle en train d'inventer les rues de demain?.

 

Quels sont les nouveaux modes de gestion et de régulation de la rue chinoise aujourd’hui ?". Des approches théoriques et des éclairages sur des pratiques d’acteurs ont permis de nourrir le débat sur la façon d’intégrer la rue dans la conception et la gestion des nouveaux espaces urbains chinois, en particulier ceux de Shanghai. N’y a-t-il pas nécessité de mettre en perspective la construction de centaines de milliers de kilomètres de rue dans les années à venir ?

In Shanghai, during a presentation of the IVM exhibition “The street belongs to all of us!”, a scientific seminar was held on March 2008 at Tongji University on the topic “Is China in the process of inventing the streets of the future?

 

What are the new ways of managing and regulating today’s Chinese streets?” Theoretical approaches and examples of existing practices formed the basis of the debate on the way that the street can be incorporated into the design and management of China’s new open spaces, with a particular focus on Shanghai. Is it not crucial to start thinking now about the building of hundreds of thousands of kilometres of streets in the years to come?

The multispeed city: lifestyles and new mobility practices
The genius of walking. Politics, science and politics of mobile bodies

Le génie de la marche. Poétique, savoirs et politique des corps mobiles
Sous la direction de Georges AMAR, Mireille APEL-Muller et Sabine CHARDONNET-Darmaillacq.
31 mai - 7 juin 2012
Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle
Le regain d’intérêt pour la marche est notoire dans des pratiques artistiques actuelles, l’engouement pour les promenades urbaines, les bénéfices attendus pour la santé ainsi que dans de nouvelles stratégies métropolitaines. Cependant, que savons-nous de la marche et de ses effets? Quelles connaissances des corps mobiles nourrissent nos représentations de la mobilité et des territoires? Tant dans ses objectifs que ses perspectives, le marcheur est une figure universelle et multiple: déplacement obligé du paysan, du pauvre, de l’enfants, du "citadin numérisé" ou action privilégiée du penseur, du randonneur, du flâneur urbain, la marche co/opère avec les mobilités d’une société qui a valorisé la vitesse, à toutes les échelles, de l’espace public à l’espace intime.
Ce colloque fait l’hypothèse d’un "génie de la marche" qui ne demande qu’à être déployé dans le monde contemporain. Destiné aux chercheurs, élus et aménageurs, mais aussi aux créateurs ou prescripteurs et à tous ceux que les ressorts de la marche et ses enjeux interrogent, il alternera séquences scientifiques ou artistiques, ateliers et expériences.

The Californian paradox: laboratory of urban mobilities?
The taxi, urban mobility solution of the future
The connected traveller, energy producer?
Mobility Cleantech: how to assess and choose?
Working on the move and urban economics

Depuis sa création en 2001, la Chaire universitaire de l’IVM, partenaire de l’Université Paris-Est, multiplie les initiatives pour favoriser les échanges universitaires. Des séminaires internationaux ont été organisés sur différents thèmes. Des personnalités du monde entier et de milieux pluridisciplinaires ont été invitées à intervenir.

 

Les 14 et 15 juin 20O7, s’est tenu, à l’Ecole d’architecture de Paris Val de Seine, un séminaire sous la direction scientifique de Frédéric De Coninck, Michel Savy et Jean-Pierre Orfeuil, le séminaire: “ Les métiers du mouvement et l’économie de la ville”:
Il faut observer et prendre en compte les mobilités liées à l’itinérance ou à la variabilité, permanentes ou intermittentes, de certains postes de travail. Quels sont les effets de ces activités mobiles en termes d’organisation des entreprises, de défis pour les travailleurs et d’enjeu pour la gestion de l’espace public?

Since its creation in 2001, the Academic Chair of IVM (in partnership with Paris-Est University), has initiated more and more schemes to promote academic exchanges.International seminars have already been organised on different topics .Academics figures from all over the world and from multidisciplinary backgrounds have also been invited to speak.

 

This seminar took part on 14th and 15th of June, 2007, at the Paris Val de Seine National School of Architecture and was directed by Michel Savy, Frédéric de Coninck and Jean-Pierre Orfeuil. “Working on the Move and the Urban Economy”:
It is important to take account of the mobilities associated with the instatbility or variability - wether permanent or occasional- of certain jobs.The seminar looked at the effects of theses mobile working patterns on company organisation, the impact on workers and the pressures they exercise on the management of public space.

Nighttime mobilities
New technologies for independent mobility for the blind and partially sighted - Priorities, innovations and prospects

L’Institut pour la ville en mouvement a lancé, dès sa création il y a sept ans, diverses actions en partenariat pour aider les personnes aveugles et malvoyantes à se déplacer en ville de façon autonome. Réalisation d’atlas tactiles, grands caractères et sonores, tables d’orientation dans les stations de métro,étude sur l’accessibilité pour les aveugles des sites web de tourisme et de transport,...Il a organisé en partenariat avec la Cité des Sciences et de l’Industrie un premier colloque en 2001 pour débattre des différentes actions susceptibles d’aider à une mobilité autonome des aveugles et malvoyants grâce aux nouvelles technologies, programme dirigé par François Ascher (1946-2009).

 

L'IVM a organisé un deuxième séminaire en 2003 où ont été présentées diverses nouvelles technologies susceptibles d’aider à la détection des obstacles, au guidage, à la localisation dans la ville et à la préparation des déplacements des déficients visuels. Des industriels qui ont au point divers outils, des chercheurs, des professionnels, des experts et divers acteurs impliqués dans des actions ont participé à cette réflexion.

Since its creation , IVM has launched an array of projects to help blind and partially sighted people move autonomously around the city. Apart from the prototype touch and sound atlas and the direction-finding models in the metro, It has also organised two international seminars on uses of the new information technologies to help blind people get around, a study to assess and enhance blind access to websites and a demonstrator prototype of a virtual stick used by blind people to explore 3-D representations of urban sites.This action has been directed by François Ascher (1946-2009). In 2001, in partnership with the Cité des Sciences et de l’Industrie, IVM organised a first conference to discuss the different ways to use the new technologies to help blind and partially sighted people achieve independent mobility.

At a second seminar held in 2003 , a range of new technologies were presented, designed to help people with visual impairments with obstacle detection, guidance, direction finding in the city and journey planning. Companies involved in developing such instruments, researchers, professionals, experts and the different stakeholders took part in the discussions.

Climate plans, leverage for local authorities?
Will IT save planet USA?
The emergence of mobility services in China
Day-to-day mobility and social equity

5 versions de l’exposition “ La rue est à nous ...tous!” circulent actuellement dans le monde. À chaque nouvelle présentation, des manifestations scientifiques et culturelles, des projets locaux et des œuvres d’artistes viennent compléter l’exposition originale.

 

En Amérique latine circulent une version en espagnol et une version brésilienne. La première présentation a eu lieu au Palais de Glaces de Buenos Aires et a été vue par près de 30 000 visiteurs, puis à Rosario, à Santiago, à Lima, à Bogotà, à Rio de Janeiro, Sao Paulo...
En parallèle, une exposition complémentaire “ Calles del Sur” et un ouvrage “ Ganar la Calle Compartir sin dividir!” ont circulé. Ils présentent des rues et situations urbaines de 11 villes latinoaméricaines.

 

Des colloques scientifiques, concours de photos, de vidéos, des workshops, tables rondes ont été organisés dans chacune des villes. A Bogota, un grand colloque international organisé avec l’Université de los Andes a été suivi de l’édition d’un ouvrage “ La calle es nuestra ... de todos! - Bogota, ciudad en movimiento!”

5 versions of the exhibition “ The street belongs to all of us!” are currently on tour around the world. Each new staging of the exhibition is accompanied by additional scientific and cultural events, local projects and works by artists from the host country.

 

Two versions (in spanish and Portugues) are touring. After a first stop in Buenos Aires (July/August 2008) at the Ice Palace where more than 30,000 visitors took the opportunity to discover the exhibition, then in Rosario at Banco Nacion, Bogota at the Los Andes Architecture Faculty, Santiago de Chile, at the Baquedano Metro Station exhibition centre (September 2009), and Lima in Parque de la Muralla (August 2010), the exhibition continue its tour of Hispanic Latin America in Sao Paulo...
In parallel, the complementary exhibition “Calles del Sur” is shown either to accompany the original exhibition or as a standalone exhibition, including case examples of streets in 11 Latin American Cities, a book where published “ Ganar la Calle, Compartir sin dividir” .

 

In each city, international conferences, round tables, photograph competitions, workshops where organised. In Bogota, an international conference has been followed by a book: “ La calle es nuestra de todos! Bogota, ciudad en Movimiento!”

Day-to-day mobility: a city for everyone!

5 versions de l’exposition “ La rue est à nous ...tous!” circulent actuellement dans le monde. À chaque nouvelle présentation, des manifestations scientifiques et culturelles, des projets locaux et des œuvres d’artistes viennent compléter l’exposition originale.

En Amérique latine circulent une version en espagnol et une version brésilienne. La première présentation a eu lieu au Palais de Glaces de Buenos Aires et a été vue par près de 30 000 visiteurs, puis à Rosario, à Santiago, à Lima, à Bogotà, à Rio de Janeiro, Sao Paulo...
En parallèle, une exposition complémentaire “ Calles del Sur” et un ouvrage “ Ganar la Calle Compartir sin dividir!” ont circulé. Ils présentent des rues et situations urbaines de 11 villes latinoaméricaines.

Des colloques scientifiques, concours de photos, de vidéos, des workshops, tables rondes ont été organisés dans chacune des villes. A Bogota, un grand colloque international organisé avec l’Université de los Andes a été suivi de l’édition d’un ouvrage “ La calle es nuestra ... de todos! - Bogota, ciudad en movimiento!”

5 versions of the exhibition “ The street belongs to all of us!” are currently on tour around the world. Each new staging of the exhibition is accompanied by additional scientific and cultural events, local projects and works by artists from the host country.

 

Two versions (in spanish and Portugues) are touring. After a first stop in Buenos Aires (July/August 2008) at the Ice Palace where more than 30,000 visitors took the opportunity to discover the exhibition, then in Rosario at Banco Nacion, Bogota at the Los Andes Architecture Faculty, Santiago de Chile, at the Baquedano Metro Station exhibition centre (September 2009), and Lima in Parque de la Muralla (August 2010), the exhibition continue its tour of Hispanic Latin America in Sao Paulo...
In parallel, the complementary exhibition “Calles del Sur” is shown either to accompany the original exhibition or as a standalone exhibition, including case examples of streets in 11 Latin American Cities, a book where published “ Ganar la Calle, Compartir sin dividir” .

 

In each city, international conferences, round tables, photograph competitions, workshops where organised. In Bogota, an international conference has been followed by a book: “ La calle es nuestra de todos! Bogota, ciudad en Movimiento!”

Day-to-day mobilities and social exclusion. When mobilities are not just a question of transport
Contemporary urban mobilities - Priorities, people and actions?

Mobilités urbaines contemporaines. Quels enjeux ? Quels acteurs ? Quelles actions ?
Rencontres internationales organisées par l’Institut pour la ville en mouvement les 28 et 29 Mars 2005 à São Paulo, Brasil

Les évolutions de nos sociétés font apparaître de nouveaux problèmes et de nouvelles demandes en matière de transports urbains. Les territoires des grandes agglomérations se transforment, les mobilités des personnes connaissent de nouvelles formes, les inégalités sociales se traduisent par des inégalités en matière de déplacement et inversement les inégalités en matière de déplacement amplifient les difficultés à vivre des plus précaires. Comment ces changements affectent différemment les villes des différentes régions du monde ? Comment se manifestent les inégalités dans les pratiques de mobilité, dans des sociétés où chacun est supposé être mobile et où pourtant les capacités d'accès au marché du travail et plus généralement à l'ensemble des ressources de la ville sont très inégalement partagées ? Les modèles de l'action publique comme ceux du marché en cours dans nos différents pays connaissent des limites et ne parviennent pas globalement à répondre à ces évolutions comme le montre la stagnation voire la baisse de la part modale des transports collectifs. Il apparaît, d'autre part, que les nouvelles modalités d'action mise en oeuvre par les acteurs des transports ne pourront répondre à ces nouveaux défis si elles ne prennent pas en compte, dans le même temps, la question du transport, la question sociale et la question urbaine. Nous sommes sortis de l'époque des solutions uniques où l'on pensait qu'un mode de transport allait fournir la solution à tous les problèmes, pour entrer dans une époque où l'on considère que les solutions doivent être diverses et complémentaires. Ainsi, les actions concernant les infrastructures lourdes telles que le métro restent nécessaires dans bien des cas mais elles sont complémentaires d'action sur les tarifs pour l'ensemble des usagers et plus particulièrement pour les plus défavorisés ou de la mise en place de nouveaux services. Certaines initiatives parfois marginales peuvent également renouveler le traitement des mobilités pour les plus pauvres. Avec quels acteurs ? Comment nos pays inaugurent-ils de nouvelles modalités d'action sur le plan fonctionnel mais également sur les plans, social, financier, institutionnel et environnemental ? Quels types de gouvernance des systèmes de transport au niveau métropolitain peuvent permettre une meilleure intégration des systèmes de transports pour répondre aux défis posés par le développement des inégalités sociales ?

“Contemporary urban mobilities. The challenges. The actors. The actions.”
International events organised by IVM (City on the Move Institute) on March 28 and 29, 2005 in São Paulo, Brazil

As our societies evolve, new urban transportation problems and needs constantly emerge. The territories of the great conurbations change, people experience new forms of mobility, social inequalities are reflected in unequal access to travel and conversely unequal access to travel exacerbates the problems of the most vulnerable. What are the different ways in which these changes affect the different regions of the world? What form do inequalities in mobility practices take in societies where everyone is supposed to be mobile, yet where access to the job market and more generally to all the resources of the city is nevertheless very unequally shared? It would seem that the existing models of response in our different countries, whether public or private sector, have their limitations and are globally unable to  cope with these changes, as evidenced by the stagnation or even the shrinking of the contribution of public transportation to total transit provision. It would also seem that the new approaches implemented by the different actors in the sphere of transportation will be unable to meet these new challenges if they fail to take into account not just the issue of transportation, but social and urban issues as well. Gone is the era of single solutions when it was thought that one mode of transportation would solve all the problems.  Today, it is recognised that the solutions need to be diverse and complementary. So heavy infrastructure operations such as subway systems are still necessary in many cases, but they need to be allied with action on prices for all users and especially for the most vulnerable, or by the introduction of new services. In some cases, quite marginal initiatives can provide new options for the poorest individuals. Who are the players? What are our countries doing to establish new forms of action, not just of a functional kind, but also in the social, financial, institutional and environmental spheres? What types of governance at metropolitan level would lead to better integrated transit systems that can meet the challenges posed by the rise in social inequalities?

Urban mobilities. Research priorities and problems in China and abroad
Urban mobilities. Research priorities and problems in China and abroad

La Chaire universitaire de l’IVM a répondu à l’invitation de l’Université Tsinghua à Pékin. Une des ambitions de ce symposium, “ contracter le temps”, confronter les visions d’un grand pays engagé dans une croissance rapide avec celles d’autres pays qui ont déjà connu, dans leur histoire, une forte croissance de la mobilité.

 

Cet événement s’est organisé autour de trois temps forts: la présentation de l’exposition de l’IVM “ Bouge l’architecture! Villes et mobilités”, des conférences plénières autour de 5 thèmes: “ Transport et développement urbain”, “ la dimension sociale de la mobilité”, “ la multimodalité”, “ Infrastructures, paysages et environnement”, “innovations organisationnelles, innovations technologiques” , des ateliers de villes organisés par IVM Chine sur la base d’études de cas à Pékin, Chongqing, Canton, Shanghai, Wuhan.

The Chair of The City on the Move Institute has accepted the invitation from Tsinghua University to organise this symposium. One of the IVM’s aims is to “contract time”, to juxtapose the perspectives of a great country in the midst of rapid growth with the historical perspectives of countries that have already experienced suc rapid increases of mobility.

 

The symposium was organised around three key elements: - The “Architecture on the Move! Cities and Mobilities” IVM’s exhibition† Plenary sessions presenting research on five themes: “ Transport and urban development”, “ The social dimension of mobility”, “ Multimodality”, “ Infrastructures, landscapes and environment”, “Organisational innovations, technological innovations”† Themed workshops based on case studies, presented by the cities of Beijing, Shanghai, Guangzhou, Chongqing and Wuhan.

Urban Mobility. Research issues in France and abroad
Mobilities, new lifestyles and new architectures
Modernity and mobilities in contemporary urban societies
Why should companies care about the day-to-day mobilities of staff?

Que l’on soit cadre, intérimaire, que l’on travaille de nuit ou en horaires décalés, comment concilier l’allongement des distances, la multiplication des contraintes de la vie quotidienne avec les exigences de la vie professionnelle ? Quelles conséquences les difficultés de mobilité quotidienne des salariés ont-elles sur la performance des entreprises ? Turnover ? Absentéisme ? Difficultés de recrutements ? Tensions sociales ?

 

Après avoir exploré la question de la mobilité des personnes en insertion et des demandeurs d’emploi dans son programme « Mobilités pour l’Insertion ! », l’Institut pour la ville en mouvement entreprend une recherche-action auprès des entreprises et des salariés, sous la direction d’Eric Le Breton, sociologue.
Ce séminaire (novembre 2008) a réuni des responsables d’entreprises, des salariés, des chercheurs qui ont échangé sur les premiers résultats des enquêtes et ont présenté des pistes de solutions ou d’innovations. Ces travaux ont donné lieu à la publication d’un ouvrage d’Eric Le Breton: “Domicile-travail, les salariés à bout de souffle” Aux carnets de l’Info.

Why should companies care about the day-to-day mobility of their employees? How do employees reconcile the demands of day-to-day life with their professional obligations? What is the impact on company performance? What solutions are there?

 

During this seminar which took part in November 2008, Company bosses, employees and researchers discussed the preliminary IVM’s survey findings and presented potential solutions or innovations.
 

Edition : "Domicile-Travail. Les salariés à bout de souffle"

Escape through movement - Innovations, analyses

Après avoir mené des études nationales, organisé un colloque scientifique international en 2002, conçu et animé pendant deux ans une plate-forme d’échanges et d’expérimentations de terrain avec six associations ( garage social, location sociale de véhicules, formation au permis de conduire, à la lecture de plan, apprentissage du vélo, services de transport...), l’IVM a mis en débat la question du quatrième pilier de l’insertion sociale: la mobilité.

 

Le Forum “ Mobilités pour l’insertion organisé les 6 et 7 octobre 2005 à Saint-Nazaire avait pour objectif de rassembler autour d’ateliers, de conférences, de débats et de témoignages toutes les parties prenantes (travailleurs sociaux, élus, professionnels du transport, employeurs, universitaires,...) pour une approche opérationnelle de cet enjeu social.
Sous la direction scientifique du sociologue Eric Le Breton, chef de projet Marc Fontanès

After conducting national surveys, organising an international colloquium in 2002, and devising and running a two-year platform for fieedback and field experiment in partnership with 6 associations (micro-public transport, community taxis,loan and rent for bicycles, mopeds, cars, van,s, car sharing, community garages, targeted preparation for the driving test...) , City on The Move (IVM) is now planning a debate on the “Fourth pillar of inclusion”- mobility.

 

The aim of the “Mobilities for Inclusion” Forum run on October 6 and 7, 2005, in Saint-Nazaire was thus to bring together all the stakeholders around a programme of lectures, debates and personal accounts for an operational approach to this new social issue.
Scientific direction: Eric Le Breton, Project manager: Marc Fontanès

Premio Mobilidade Minuto

Un prix au Brésil, Premio Mobilidade Minuto
Prix de l’innovation dans les services de mobilité urbaine organisé par IVM Brésil

■ Le prix « Mobilité Minuto » a pour objectif d’identifier des services de mobilité innovants  en termes de transports, de qualité de l’espace public, d’utilisation des technologies, de nouvelles formes d’organisation de la société civile et du travail, de nouveaux modèles de consommation ou de toutes actions susceptibles de transformer les modèles et la qualité des déplacements quotidiens dans les villes brésiliennes.
En savoir plus 

■ Remise des prix 29 octobre 2014, au Musée de la Casa Brasileira

A prize in Brazil, Premio Mobilidade Minuto
Prize for innovation in urban mobility services, organised by IVM Brazil

■ The purpose of the “Mobilité Minuto” Prize is to identify innovative mobility services relating to transport, the quality of public space, use of technologies, new ways of organizing civil society and work, new models of consumption or any initiatives likely to transform the patterns and quality of day-to-day travel in Brazil’s cities.
Find out more

■ Prize awards on October 29, 2014, at Casa Brasileira Museum

What drives public action on urban mobility issues? The making of movement in global megacities
Next steps (Cleantech) ?
European streets and Latin American streets
Rural Taxis and Taxis in smaller Towns
Shanghai : créer de l’urbanité par les passages dans le site de l’Expo 2010 réapproprié
Shanghai : créer de l’urbanité par les passages dans le site de l’Expo 2010 réapproprié

Shanghai : créer de l’urbanité par les passages dans le site de l’Expo 2010 réapproprié
Un concours d’idées organisé dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle

Organisé par l’Université de Tongji, Expo Shanghai Group et IVM Chine, avec le soutien de Eastern China Architecture Design Group et Shanghai Urban Planning Institute

Quels types de passages créer sur la zone Est du site de l’Expo 2010 ? Comment générer un réel quartier urbain et vivant, faciliter les mobilités, de l’échelle métropolitaine aux déplacements doux ? Comment connecter le site à son environnement naturel et bâti par des passages ? 
▪  Le défi : identifier des points stratégiques dans une zone en développement en cours de construction et proposer la réalisation de passages de typologies diverses
▪  Concours d'idées ouvert, public et international suivi d'un workshop pour les professionnels de la création architecturale et urbaine âgés de moins de 40 ans.
FAQ et envoi des candidatures
▪ Calendrier : 
1er novembre - 31 décembre 2014 : pré-sélection à partir des dossiers de notes d’intentions
15 janvier 2015 : annonce des équipes présélectionnées
13-19 mars 2015 :  workshop à Shanghai avec les équipes primées, conclu par une cérémonie de remise de prix et une présentation publique-débat autour des projets.
20 Avril 2015 : rendus finaux
27-29 avril 2015 : exposition internationale
 

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Organisé par l’Université de Tongji, Expo Shanghai Group et IVM Chine, avec le soutien de Eastern China Architecture Design Group et Shanghai Urban Planning Institute

Shanghai : Making urbanity through Passages in the reappropriated Expo Site
Call for ideas organized through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized by Tongji University, Expo Shanghai Group, IVM China, and supported by Eastern China Architecture Design Group, Shanghai Urban Planning Institute, and other…

What types of passages to design in the eastern part of the Expo 2010 site? How to generate a real, lively urban neighborhood; facilitate mobilities, from metropolitan scale to green transport? How to connect the site to its natural and built environment using passages? 
▪  The challenge: to identify strategic points in a developing area under construction and proposing passages of different types for construction
▪ Call for an open, public and international competition of ideas followed by a workshop for architectural and urban design professionals under the age of forty 
▪ FAQ and sending of the candidacy files are made online on the Chinese website of the competition
▪ When : The competition is a procedure in 2 steps:
1 November - 31 December 2014: reception of candidacies
15 January 2015: announcement of the 8 teams that will take part to the workshop
13 - 19 March 2015: worshop in Shanghai with the 8 selected teams, concluding with a prize awards ceremony and a public presentation/debate about the projects 
20 April 2015: the 8 teams send the final version of their work
End April 2015: exhibition and public event with the prize-winning teams

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Intermodal urban signage in Latin America
IVM coorganise avec la ville de Buenos Aires une rencontre "Gouvernance métropolitaine"
26 avril 2013

Rencontre organisée par la ville de Buenos Aires et l'IVM afin de contribuer au débat sur la gouvernance métropolitaine, et plus largement sur les questions sociales et économiques de la mobilité  :
Ana Maria Olivera Pesano, maire de Montevideo et à l'origine du projet "Agenda métropolitain", et Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris chargé du projet "Paris Métropole", ont été invités à partager leur expérience de gouvernance métropolitaine. Cet échange avait pour objectif de contribuer au débat  engagé en Argentine, où  le gouvernement national , la ville et la province de Buenos Aires, réfléchissent  à la création d'une agence tripartite des transports.
 

A cette occasion, la direction des transports durables de la ville de Buenos Aires et IVM ont présenté le projet "ville lisible" en cours de développement pour le métro. Un premier démonstrateur sur la ligne A  permettra l’installation d’un système d'informations des réseaux de transports, conçu à partir du protocole d'informations et de références IVM "ville lisible".

IVM and the City of Buenos Aires jointly organised a "Metropolitan Governance" event 
04/26/2013
 
Event organised by the city of Buenos Aires and IVM to contribute to the debate on metropolitan governance, and more broadly to the social and economic issues of mobility:
Ana Maria Olivera Pesano, Mayor of Montevideo an instigator of the "Metropolitan Agenda" project, and Pierre Mansat, Deputy Mayor of Paris responsible for the "Paris Métropole" project, have been invited to share their experience of metropolitan governance. This discussion will contribute to the debate now underway in Argentina, where the national government, the city and province of Buenos Aires, are currently thinking about creating a tripartite transportation agency.

At this event, the sustainable transportation department for the city of Buenos Aires and IVM have presented the "legible city" project, currently being developed for the subway system. A first demonstrator on Line A will be used for the installation of a transport network information system, designed using IVM's "legible city" information and reference protocol

Intermodal urban signage in Latin America

La ville lisible,
Signalétique urbaine intermodale en Amérique latine

Directeur de projet : Andrès Borthagaray
 

UN DISPOSITIF INÉDIT  POUR INFORMER DANS LES BUS SUR LE TRAJET, LES CONNEXIONS INTERMODALES ET LES PÔLES SIGNIFICATIFS DE LA VILLE. INITIÉ ET RÉALISÉ À BUENOS AIRES , LE PROJET EST EN COURS DE DÉVELOPPEMENT DANS D’AUTRES VILLES - RIO DE JANEIRO, PORTO ALEGRE…
www.ciudadenmovimiento.org

L’information est un composant clé dans toute localisation urbaine. Elle a toutefois fait l’objet de peu d’attention en Amérique latine. Dans certaines villes, le système des transports est un réseau public intégré. Dans d’autres, comme Buenos Aires et beaucoup d’autres villes latino-américaines, il s’agit d’un système de concessions privées où chacune a tendance à se concentrer sur son propre service.

Pouvoir compter sur une information intégrée et centrée sur les usagers de la ville représente alors un défi majeur. Ce défi est encore plus grand dans un contexte où le système des transports publics fait face à une concurrence accrue, et où viennent s’ajouter de nouvelles exigences comme les billets uniques, l’accueil des touristes, les nouvelles lignes de capacité moyenne, la redéfinition des parcours, ou encore l’expansion de plus en plus importante des villes, etc. 

Face à ce constat, le projet développe une information urbaine et multimodale dans des lignes de bus et de métro de la ville. Il  est dirigé en coordination avec des sociétés d’autobus, la Ville de Buenos Aires et le gouvernement fédéral.

The Legible City
Intermodal urban signage in Latin America

Project Director : Andrès Borthagaray

 

A NEW ON-BOARD BUS DISPLAY SYSTEM GIVING INFORMATION ON ROUTES, INTERMODAL CONNECTIONS AND THE CITY’S SIGNIFICANT FOCAL POINTS. INITIATED AND IMPLEMENTED IN BUENOS AIRES, THE PROJECT IS UNDER DEVELOPMENT IN OTHER CITIES – RIO DE JANEIRO, PORTO ALEGRE…
www.ciudadenmovimiento.org

Information is a key component in getting around any city. However, it has received little attention in Latin America. In some cities, the transportation system is an integrated public network. In others, like Buenos Aires and many other Latin American cities, there is a system of private operating licences, in which everyone tends to concentrate on their own service.

This means that providing an integrated information system for users of the city is a major challenge. It is all the greater in a context where public transit faces increased competition, further exacerbated by new imperatives such as travel passes, tourist provision, new medium-capacity lines, route redefinition, ever-increasing urban expansion, etc.

In response to this challenge, IVM-Latin America is developing multimodal urban information systems initially on three of the city’s bus and subway lines . The project is run in coordination with bus companies, the City of Buenos Aires and the federal government.

Toronto : petite intervention suburbaine aux impacts multiples

Concours Toronto, petite intervention suburbaine aux impacts multiples
Un concours international organisé dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle
Organisé par Metrolinx et l’Université de Toronto

L’investissement de plusieurs milliards de dollars pour la transformation du réseau de transport public de la plus grande agglomération du Canada offre l’occasion d’associer à de grands projets d’infrastructures une série de petites interventions à fort impact. Sur les abords des stations de la nouvelle ligne de LRT Sheppard, comment intégrer les systèmes de transport rapide et les accessibilités de proximité ? Comment la proximité et l'accessibilité aux nouveaux arrêts et hubs des nouvelles lignes de transport rapides peuvent-elle améliorer les conditions de vie des habitants de ces quartiers ? Des  passages comme espaces de mobilité catalyseurs d’urbanité dans les zones suburbaines.
▪  Le défi : concevoir les interactions entre les systèmes de transport rapide et les accessibilités de proximité ; dessiner des passages comme des éléments intégrés à la ligne et aux stations ; contribuer à apporter de l’urbanité aux zones suburbaines
▪  Concours international en deux phases, ouvert aux jeunes professionnels et aux pratiques émergentes de la conception architecturale et urbaine (mars-été 2015)
Agenda : 6 mars 2015 : ouverture des inscriptions ; 30 avril 2015 : clôture de réception des candidatures ; 2-9 juillet 2015 : workshop in situ avec les  équipes sélectionnées ; 2-9 juillet 2015 : workshop in situ ; 9 July 2015 : présentation publique, jury final et remise des prix.
Participer  

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Toronto: Small suburban move with multiple impact
Call for ideas organised through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized by Metrolinx and the University of Toronto

The multibillion dollar investment in the transformation of the public transport system for Canada’s largest conurbation provides an opportunity to combine a series of small, high impact operations with major infrastructure projects.  In the vicinity of the stations of the new LRT line "Sheppard", how to integrate rapid transit systems and accessibility of proximity? Passages like mobility spaces that catalyse urbanity in suburban areas.
▪  The challenge: designing interactions between the rapid transit systems and local access routes; incorporating passages as integral components of the railway line and stations; helping to bring urban quality to suburban areas
International competition in two phases, open to young professionals and emerging practices in architectural and urban design (architects, urban designers, landscape architects, sociologists…)
Timetable : March 6, 2015: registration opens; April 30, 2015: deadline for applications and selection of teams; 2-9 July 2015: in situ workshop ; 2-9 July 2015: workshop in situ; 9 July 2015: public presentation, final jury and prize award
Take part   

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Tours et St-Pierre-des-Corps : Et si l’autoroute A10 ouvrait le(s) passage(s) urbain(s) ?

Tours et St-Pierre-des-Corps : Et si l’autoroute A10 ouvrait le(s) passage(s) urbain(s) ? 
Un concours international organisé dans le cadre du programme international de l’IVM Passages, espaces de transition pour la ville du 21è siècle
Organisé par  la Communauté d’agglomération Tours(+) et VINCI Autoroutes et piloté par l’Agence d’Urbanisme de Tours

Le concours est lancé pour obtenir des scénarios innovants qui redynamisent les connexions entre Tours et St-Pierre-des-Corps tout en maintenant la fonctionnalité de l’autoroute A10. Cette autoroute traverse l'agglomération de Tours, en accueillant un trafic national et un trafic local. Ces usages sont destinés à perdurer dans le temps, l'idée d'un contournement autoroutier ayant été abandonnée.
▪  Le défi : Comment redynamiser les connexions à l’échelle de l’agglomération tourangelle et entre Tours et St-Pierre-des-Corps tout en maintenant la fonctionnalité de l’autoroute A10 ?
▪  Un concours ouvert, public, international, aux échelles architecturale et urbaine pour les Jeunes professionnels de la conception architecturale et urbaine, âgés de moins de 40 ans ; équipes multidisciplinaires
Agenda :
Phase 1 - Lancement (20 janvier 2015) ; rendus à passagestours@atu37.org:  dossiers A3 en anglais ou français, 4 pages : présentation de l'équipe, point de vue sur le thème, première attitude sur le site et références de passages (20 janvier-20 mars 2015) - annonce des 7 équipes sélectionnées pour le workshop (10 avril 2015)
Phase 2 - Workshop de 5 jours avec les 7 équipes sélectionnées (28 Mai - 1er juin 2015):  développement des projets avec les acteurs locaux (villes, agglomération, habitants, experts...) Fin du Workshop : présentation publique des 7 équipes
22 juin 2015 : Date limite des rendus finaux
29 juin 2015 : Jury international - annonce du projet lauréat
Automne 2015 : Exposition internationale des résultats
Participer    

Emblématiques de la diversité des situations sans être exhaustifs, les concours organisés débouchent sur des réalisations concrètes de passages innovants. Ils constituent des catalyseurs pour d’autres projets culturels et artistiques et alimentent les débats et les contenus de l’exposition, du colloque et du catalogue, permettant peu à peu de développer une idée des passages contemporains. L'IVM est l'instigateur des concours mais n'en est pas l'organisateur.

Tours et St-Pierre-des-Corps : “What if the A10 motorway opened up (an) urban passage(s)?”
An international competition organized through the IVM International Programme Passages,  transitional spaces for the 21 Century
Organized by The Tours(s)plus District and VINCI Autoroutes and managed by the ATU planning agency

The competition has been launched to obtain innovative scenarios that will bring new dynamism to the connections on the urban agglomeration scale and between Tours and Saint-Pierre-des-Corps while keeping the A10 motorway in service. 
▪  The challenge: how to revitalise the connections at the metropolitan scale and between Tours and Saint-Pierre-des-Corps while keeping the A10 motorway in service?
Open, public and international call for ideas at urban and architectural scales
Timetable :
Phase 1 - Launching of the competition (20 January 2015) ; entries at passagestours@atu37.org :  A3 files in English of French, 4 pages : presentation of the team, poit of view on the theme, first attitude on the site and references of passages (20 January-20 March 2015) - announcement of the 7 teams selected for the workshop (10 April 2015)
Phase 2 - Workshop of 5 days with the 7 selected teams (28 May-1st June 2015):  development of the projects with the local stakeholders (cities, agglomeration, inhabitants, experts) - end of the Workshop : public presentation publique by the 7 teams
22 June 2015 : deadline for the final entries
29 June 2015 : International jury  – award of the prize-winning team
Autumn 2015 : international exhibition of results
Take part   

Representing many but not all the diverse possibilities, the competitions will lead to the practical implementation of innovative ideas for passages. The demonstration sites will be catalysts for other cultural and artistic projects and will contribute to the debates and the content of the international exhibition, colloquium and catalogue, leading to the gradual emergence of an overview of the contemporary passage. IVM is the instigator of the competitions but is not the organizer

Transport à haut niveau de service (THNS)
Travel Survey, Mobility Analysis and Transport Policy
City and Mobility

La ville du XXe siècle dessinée par la voiture et les infrastructures, a été marquée par l’urbanisme fonctionnel. Ville et voiture vivent une aventure mouvementée qui évoluera sans doute au rythme des politiques à l’œuvre et des modes de vie. La fin, annoncée de longue date et toujours différée, du pétrole à bas prix suffira-t-elle à limiter l’étalement urbain ? L’usager attendra-t-il des transports en commun à haut niveau de service pour abandonner un peu la voiture ? Est-il prêt à le faire pour le vélo ou d’autres modes doux ? Ira-t-on vers la "walkable city" (ville marchable) ? Parviendra-t-on à reconfigurer la ville contemporaine dessinée pour la voiture dans la ville centre, la ville intermédiaire et celle des grands territoires ? Et si la voiture s’adaptait à la ville ?  

L’atelier abordera la manière dont la ville peut s’adapter à l’évolution de la voiture et de son usage, inversant le processus du XXe siècle où la ville a fortement été marquée par sa relation à la voiture individuelle. Au travers d’exemples et de propos croisés, trois types d’espaces urbains seront étudiés : la ville consolidée, la ville intermédiaire et les grands territoires, montrant les actions et les projets à l’œuvre et ouvrant des questions pour l’avenir.        

The 20th century city, structured by the automobile and infrastructures, was marked by functional urban planning. The city and the car experienced a turbulent journey reflecting the pace of change in policies and lifestyles. Will the long predicted and ever postponed end of low-cost oil be enough to limit urban sprawl? Will users wait for high quality public transportation before reducing their dependency on the car? Are they ready to do it for the bicycle or other green modes? Will we move towards the "walkable city"? Will we succeed in reconfiguring the contemporary city, designed for the car in the city centre, the suburbs and the wider territories? And what if the car were to adapt to the city?

Where are Taxis going ?

partenaires

CALENDAR

NEWS

  • 06/14/2017
    "Passages Jardim Angela" competition : and the winner is...
  • 05/15/2017
    Passages : the exhibition catalog is now available in bookstores
  • 05/10/2017
    Passages Cordillera competition (Valparaiso)
  • 03/29/2017
    Passages Jardim Angela competition (São Paulo)